Nouvelles générales : «Les prochaines semaines vont être critiques», avertit François Legault

«Les prochaines semaines vont être critiques», avertit François Legault

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

En conférence de presse ce lundi, le premier ministre du Québec, François Legault, s'est montré très inquiet par la hausse des nouveaux cas de COVID-19 dans la province depuis deux semaines. 

Cette hausse préoccupante n'est pas attributable à une seule cause selon le premier ministre, mais bien à un « relâchement général au Québec ». François Legault a imploré les Québécois de respecter les mesures de la santé publique afin de freiner la propagation du coronavirus. 

« Il va y avoir dans les prochaines semaines des moments critiques », a-t-il déclaré. « Il faut revenir à une certaine discipline. »

François Legault a réitéré son message sur les réseaux sociaux après sa conférence de presse. 

« Le virus rode toujours, un peu partout au Québec », a-t-il insisté. « On doit absolument éviter que le nombre de cas reparte à la hausse. »

« J’ai besoin de tous les Québécois. Il faut qu’on se ressaisisse », a répété François Legault. « Je vous demande de continuer à respecter les règles. Je vous demande de continuer à maintenir vos distances, à vous laver les mains, à porter le masque dans les endroits fermés. Et je vous demande d’éviter les rassemblements privés de plus de 10 personnes. »

« Les prochaines semaines vont être critiques », a-t-il martelé. « Avec l’ouverture des écoles, avec la rentrée au travail, avec le fait qu’on va être beaucoup plus à l’intérieur, il faut retrouver la discipline qu’on avait au printemps. On ne veut pas revenir au confinement. On ne veut pas que nos hôpitaux soient engorgés et qu’on soit obligés de reporter des chirurgies. On ne veut pas fermer nos entreprises. Et surtout, on ne veut pas fermer nos écoles. On doit bien ça à nos enfants. Donc SVP, soyons prudents et respectons les consignes. »

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook