Nouvelles générales : Les restaurateurs Québécois prêts à rouvrir leurs portes, même avec une salle à manger limitée à 50% de ses capacités.

Les restaurateurs Québécois prêts à rouvrir leurs portes, même avec une salle à manger limitée à 50% de ses capacités.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un récent sondage mené par l’Association Restauration Québec indique que les restaurateurs du Québec (ARQ) ont très hâte d'être en mesure de retrouver leur clientèle en salle à manger, et ce, même si ceux-ci devront réduire de 50 % la capacité réelle de cet espace.

Alors que la grande majorité des répondants (72 %) se dit prête à redonner l'accès à leur salle à manger, 60 % des exploitants jugent que leur établissement ne pourra pas survivre financièrement au-delà de 6 mois si les mesures empêchant l'accès aux salles à manger devaient se prolonger.

On retrouve aussi un nombre très préoccupant de restaurateurs (67%) qui disent s'inquiéter de ne pas être en mesure de payer le loyer, leurs fournisseurs et leurs employés dès les semaines à venir. 

22 % des restaurateurs estiment qu’une capacité de 60 % serait suffisante afin de survivre financièrement, tandis que 39 % croient avoir besoin d’une capacité d’accueil à 75 % afin de pouvoir atteindre la viabilité financière.

Mais ce sont les prochains chiffres qui donnent froid dans le dos, étant donné que parmi les restaurateurs qui jugent que de telles conditions pourraient leur permettre de poursuivre leurs activités, on retrouve 29 % de ceux-ci qui croient qu’ils tiendraient le coup entre six mois et un an, 22 % entre trois et six mois, et 14 % moins de 3 mois.

56% des restaurateurs ont dû développer ou augmenter l’offre de mets à emporter, 34% ont développé ou en consolidé les commandes en ligne, et 31% des restaurateurs ont décidé de se munir d'un service de livraison.

François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales à l’ARQ, a réagi à ce sondage en déclarant: "(Les gestionnaires de la restauration du Québec) sont très inquiets et vivent une situation économique particulièrement difficile qui perdurera pour plusieurs mois encore. Dans les circonstances, il est nécessaire que les entreprises de restauration puissent avoir droit à de l’aide financière directe des gouvernements

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Capture d'écran