Nouvelles générales : Mario Dumont critique sévèrement l’idée de Justin Trudeau de donner 10 jours de congé de maladie payé

Mario Dumont critique sévèrement l’idée de Justin Trudeau de donner 10 jours de congé de maladie payé

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que Justin Trudeau a annoncé ce lundi vouloir donner 10 jours de congé de maladie payé pour éviter que des personnes malades se rendent au travail et contaminent les autres, Mario Dumont a critiqué sévèrement cette proposition du premier ministre. 

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette information qui risque de susciter de nombreuses réactions. En effet, Mario Dumont a critiqué sévèrement l’idée de Justin Trudeau de donner 10 jours de congé de maladie payé pour éviter que des personnes malades se rendent au travail et contaminent les autres. «La logique, elle est fondée sur une chose, c’est que si tu veux combattre le virus, il ne faut pas que des gens qui ont des symptômes, mais qui ne veulent pas perdre leur revenu (...) disent "je fais de la fièvre, je vais aller travailler pareil parce que j’ai besoin de ma paye"», explique le chroniqueur.

S'il comprend l'idée, cette mesure pourrait selon lui dissuader certaines personnes de travailler, souligne TVA Nouvelles. «Je trouve que ça participe, d’une façon générale, à cette atmosphère que, pendant que les provinces se débattent pour essayer de repartir leur économie, pour créer la reprise économie, il y a de plus en plus d’incitatifs à ne pas travailler. Et ça, on s’entend-tu que tout le monde qui a un incitatif à ne pas travailler, ce n’est pas tout à fait l’ingrédient numéro un qu’espèrent les provinces pour aider la reprise de leur économie». 

TVA Nouvelles indique que pour Mario Dumont, le message envoyé par le premier ministre n'est pas le bon et il craint qu'il soit presque mal vu d'aller travailler. «Les gens qui vont travailler, c’est de plus en plus suspect», a-t-il notamment lancé en plaisantant. S'il préfère en rire, il a toutefois bien montré son désaccord avec la proposition du premier ministre.

Pour le moment, cette idée de Justin Trudeau reste encore à l'état de proposition et il y a encore de nombreux détails à régler avant qu’elle devienne une réalité. «C'est une conversation qui va continuer, mais les mécanismes ne sont pas évidents. La facture et les détails seront encore à fignoler», a-t-il notamment déclaré ce mardi.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran