Nouvelles générales : Mario Dumont est inquiet par les récentes décisions du gouvernement.

Mario Dumont est inquiet par les récentes décisions du gouvernement.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les décisions récentes du gouvernement Legault quant à un éventuel déconfinement progressif n'ont pas du tout rassuré l'animateur et commentateur politique Mario Dumont.

Selon ce qu'a déclaré Mario Dumont sur les ondes de LCN, le commentateur politique a de la difficulté à croire que les mesures de distanciation sociale pourront continuer d'être appliquées dans l'éventualité d'un déconfinement progressif: "J’étais d’accord avec le retour à l’école lundi, puis la remise en marche de l’industrie manufacturière mardi, les commerces je trouvais ça vite, mais là ... L’effet cumulatif de tout ça alors que les gens sont tannés d’être confinés, je suis extrêmement inquiet qu’en fin de semaine les gens fassent n’importe quoi et ne respectent plus le confinement."

Le commentateur y est même allé d'une petite démonstration afin de bien faire comprendre à ses auditeurs ses préoccupations: "1+1 font 2. On est fait-là! Heille, la science de ça n’est pas compliquée. C’est une maladie contagieuse. Deux personnes entrent en contact, un l’a et passe le virus à l’autre. Si t’as pas compris ça, t’es pas fort en science! C’est A,B,C, c’est simple, simple, simple!"

Mario Dumont a notamment pointé du doigt le fait qu'on avait déjà observé un certain relâchement chez une partie de la population: "On va se demander: Pourquoi une 2e vague de la COVID? Certains vont dire, c’est la faute de l’école, d’autres des commerces ... On ne peut pas se permettre un relâchement généralisé en ce moment. [...] Si tu ne dis pas un non ferme, si on envoie un paquet de ouin, peut-être, on verra, les gens vont prendre tout ça pour un oui. Je suis préoccupé."

Enfin, l'animateur a dit espérer que le gouvernement Legault rectifie le tir d'ici le début du déconfinement progressif, mais il souhaite aussi que le premier ministre procède à un rappel à l'ordre: "Il doit avoir un message extrêmement ferme et clair, parce que ça a glissé."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran TVA Nouvelles