Nouvelles générales : Martin Carpentier: «C’est comme un très gros casse-tête auquel il manque des morceaux»

Martin Carpentier: «C’est comme un très gros casse-tête auquel il manque des morceaux»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

La Sûreté du Québec a annoncé la fin des recherches terrestres pour retrouver Martin Carpentier, ce père de 44 ans dont les deux fillettes, Romy et Norah, ont été retrouvées décédées dans un boisé de Saint-Apollinaire après un accident de voiture. Même si le déploiement intensif des équipes dans la région est terminé pour l'instant après avoir fouillé environ 720 dépendances, chalets et propriétés, Martin Carpentier est toujours recherché par la police. 

« Les recherches terrestres ne sont qu’une facette de l’enquête qui s’active toujours. Nous avons reçu près de 1000 informations de la population qui ont été vérifiées par les enquêteurs », a expliqué Guy Lapointe, capitaine et directeur des communications à la Sûreté du Québec, dans une entrevue accordée à TVA Nouvelles. 

« Tout ce qui devait être fait l’a été. Ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas y redéployer des effectifs. Ce n’est absolument pas un signe que l’on baisse les bras, que l’on abandonne, loin de là », a-t-il insisté. 

Martin Carpentier est-il mort, blessé ou en cavale? Toutes les hypothèses sont possibles. 

Mais le retrouver est essentiel pour comprendre ce qui s'est passé. 

« C’est comme un très gros casse-tête auquel il manque des morceaux. On est à travailler à comment on peut réorienter les choses », a avoué le capitaine Lapointe.

La Sûreté du Québec a changé sa stratégie de communication dans les derniers jours et s'est fait avare de commentaires. 

« Je comprends que les gens veulent savoir, qu’ils sont curieux. Or, on ne peut exposer publiquement toutes nos stratégies d’enquête. Il ne faut pas exclure que l’individu recherché ait peut-être accès à un téléviseur, une radio, un cellulaire. Ce qui doit nous guider, c’est la pérennité de l’enquête. La priorité est de le retrouver », a expliqué Guy Lapointe. 

Martin Carpentier, 44 ans, était avec ses filles Romy et Norah pour aller chercher de la crème glacée, le 8 juillet dernier. Sa voiture a été retrouvée accidentée vers 21 h 30 sur l'autoroute 20 à Saint-Apollinaire, mais personne ne se trouvait à bord à l'arrivée des policiers. Une alerte Amber a été déclenchée le lendemain, soit le 9 juillet à 15 heures. Les deux soeurs Carpentier ont été retrouvées décédées le 11 juillet, dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire, mettant fin à l'alerte Amber qui s'est ensuite transformée en véritable chasse à l'homme. 

Source: La Presse et TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran