Nouvelles générales : Masque obligatoire: Les personnes malentendantes ne peuvent plus lire sur les lèvres

Masque obligatoire: Les personnes malentendantes ne peuvent plus lire sur les lèvres

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés et partiellement couverts depuis le 18 juillet dernier partout au Québec, cela pose un véritable problème pour les personnes malentendantes qui ne peuvent plus lire sur les lèvres.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la province. En effet, depuis que le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics fermés et partiellement couverts, les personnes malentendantes ne peuvent plus lire sur les lèvres. Cela les prive donc de communiquer avec les autres et bouleverse leur quotidien. «On a oublié les malentendants qui ne peuvent plus communiquer dans les lieux publics. C’est très décevant», constate Marie-Hélène Tremblay la directrice générale de l’Association des personnes avec une déficience de l’audition.

Pour cette dernière, cette mesure met encore un peu plus les malentendants à l'écart de la société. «Quand on est sourds, on est déjà isolés socialement», explique-t-elle à La Presse. Le quotidien indique qu'ils n'ont donc pas le choix de parler de leur handicap aux personnes avec qui ils souhaitent avoir des interactions. Une situation qui ajoute une dose supplémentaire de stress et d'inconfort à leur quotidien qui est loin d'être simple en temps normal.

Crédit photo: Capture d'écran page Facebook Association des personnes avec une déficience de l'audition

La Presse indique que sur son site web, le gouvernement conseille aux personnes qui exercent un métier en contact avec le public de se doter d'un masque avec une fenêtre. Cela permettra selon lui «de favoriser la communication avec les personnes malentendantes, les personnes en apprentissage de la langue, les personnes ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou ayant une déficience cognitive, par exemple ». Dans cette optique, le ministère de la Santé en a commandé 100 000 qui seront donnés au réseau québécois de la santé début août.

De son côté, l'Association des personnes avec une déficience de l’audition propose des masques avec fenêtre, souligne La Presse. Le quotidien précise qu'elle a passé une commande de 100 000 masques faits pour lire sur les lèvres à Madolaine, une entreprise québécoise qui les vend à 15,64 $ l’unité. Jeanne Choquette, présidente et directrice générale d’Audition Québec, pense que «le masque renforce le sentiment d’isolement des personnes malentendantes», surtout chez les personnes âgées. Elle estime que «presque une personne sur cinq» à une déficience auditive au Québec.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock