Nouvelles générales : Mathieu Lacombe, le ministre de la Famille, encourage les parents à faire garder leurs enfants à la maison.

Mathieu Lacombe, le ministre de la Famille, encourage les parents à faire garder leurs enfants à la maison.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le ministre de la Famille a demandé la collaboration de la population afin de ne pas congestionner le réseau des services de garde en invitant les parents à faire garder leurs enfants à la maison.

C'est lors d’un débat virtuel que le ministre Mathieu Lacombe a dévoilé les détails du plan du gouvernement qui prévoit que les garderies doivent rouvrir à 30 % de leur capacité dès lundi, sauf à Montréal: "Je lance quand même un appel aux parents d’abord en disant : si vous pouvez garder vos enfants à la maison, ce serait une bonne idée de le faire, parce qu’évidemment, on ne pourra pas accueillir tout le monde. [...] Si vous connaissez quelqu’un qui peut venir faire de la garde à domicile, on vous encourage aussi à le faire. C’est possible, c’est permis."

Tout en proposant des pistes de solution aux parents, en suggérant notamment de demander l'aide d'un étudiant qui aurait du temps, le ministre a rappelé qu'idéalement, cela devrait aussi se faire en respectant les consignes de santé publique, telles que la distanciation de deux mètres et le lavage des mains.

Le ministre a aussi reconnu devant les journalistes "qu’il y a des grands-parents qui sont très jeunes", tout en précisant que si des grands-parents désirait aller garder ses petits-enfants en portant un masque, "ça dépend de l’âge".

Cette dernière précision a fait réagir les députées Jennifer Maccarone (PLQ), Christine Labrie (QS) et Véronique Hivon (PQ). À cet effet, Hivon a déclaré: "On est rendu à faire des appels du pied à tout le monde qui pourrait venir garder. En même temps on a la santé publique qui nous dit qu’on ne peut pas recevoir des gens chez nous, surtout pas des grands-parents qu’on veut protéger depuis des semaines."

Enfin, le ministre a tenté de s'expliquer en déclarant: "Ce que je suis en train de dire, c’est : vous voyez, actuellement, on a plus de demande que d’offre. […] Donc, si vous pouvez garder vos enfants à la maison, je pense que c’est l’avenue à privilégier."

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran Assemblée Nationale