Nouvelles générales : Menace d'une 2e vague: l'Europe durcit ses mesures anti-COVID

Menace d'une 2e vague: l'Europe durcit ses mesures anti-COVID

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La menace d'une deuxième vague inquiète les autorités européennes alors que plusieurs pays d'Europe ont enregistré une hausse des nouveaux cas. Certaines mesures anti-COVID ont donc été durcies dans l'espoir de contrôler la propagation du virus. 

Espagne

Avec 1 738 nouveaux cas quotidiens en moyenne la semaine dernière, l'Espagne fait face à une augmentation de 92 % des cas par rapport à la semaine précédente. 

Les autorités sanitaires ont demandé aux 4 millions d'habitants de Barcelone de « rester chez eux » sauf pour combler des besoins essentiels, le 17 juillet dernier. 

Les réunions de plus de 10 personnes et les visites dans les maisons de retraite sont interdits et Barcelone a fermé ses cinémas, ses théâtres et ses discothèques. 

Presque toutes les régions ont imposé le port du masque obligatoire. 

France 

La France recense environ 823 cas quotidiens pour la semaine dernière, une augmentation de 55 % par rapport à la précédente. 

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés. Des villes comme La Rochelle et Argelès-sur-Mer ont même imposé le port du masque en plein air dans les lieux les plus fréquentés. 

À partir du 1er août, les voyageurs de 16 pays dont les États-Unis devront obtenir un test de dépistage négatif en arrivant au pays. Si le résultat est positif, ils devront rester en quarantaine pour 14 jours. Les autorités ont aussi demandé aux Français d'« éviter » de se rendre en Catalogne.

Belgique 

Avec 318 cas quotidiens en moyenne, la Belgique fait face à une hausse de 149 % par rapport à la semaine précédente. 

Le nombre de personnes dans la « bulle de contact » des Belges passera donc de 15 à 5 personnes dès le 29 juillet. Les événements publics intérieurs sont maintenant limités à 100 personnes alors que ceux à l'extérieur sont limités à 200. 

Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés depuis le 11 juillet. 

Portugal

Au Portugal, on recense 218 cas quotidiens, une baisse de 28 % par rapport à la semaine précédente. Depuis le 1er juillet, 700 00 habitants sont reconfinés dans la région de Lisbonne et ce nouveau confinement se poursuivra au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. 

Royaume-Uni

Même si le Royaume-Uni recense 661 cas quotidiens, il s'agit d'une baisse de 12 % par rapport à la semaine précédente. Toutefois, le nombre de décès reste élevé avec une moyenne de 65 morts par jour. 

La ville de Leicester a été reconfinée partiellement entre le 29 juin et le 24 juillet. Les rassemblements de plus de 6 personnes sont toujours interdits et certains lieux comme les bars et les restaurants sont toujours fermés. 

Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés d'Angleterre et d'Écosse. 

Allemagne

En Allemagne, on instaure de nouvelles « interdictions de sorties » dans des zones ciblées. On y recense 528 cas quotidiens, une hausse de 33 % par rapport à la semaine précédente. 

Irlande

L'Irlande n'a que 17 cas quotidiens, une diminution de 9 %. Pourtant, la dernière phase de déconfinement qui devait avoir lieu le 13 juillet avec la réouverture des bars a été repoussée au 10 août. Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés et les rassemblements sont limités à 50 personnes. 

Autriche

L'Autriche enregistre 127 cas quotidiens, une hausse de 18 %. Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés depuis le 24 juillet. 

Italie

L'Italie a environ 241 cas quotidiens, une hausse de 23 % par rapport à la semaine précédente. Pour la première fois, des amendes de 1 000 euros ont été données à des établissements qui ne respectaient pas le port du masque obligatoire le 25 juillet dernier. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock