Nouvelles générales : Montréal célèbre la première retraite d’une pompière de son histoire !

Montréal célèbre la première retraite d’une pompière de son histoire !

La pompière Joane Simard vient de marquer l’histoire montréalaise !

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La pompière Joane Simard vient de marquer l’histoire montréalaise !

Joane Simard vient de remiser pour la dernière fois casque, visière et bonbonne, devenant la première pompière de la Ville de Montréal à prendre sa retraite, le tout après avoir passé 25 ans dans une profession qu’elle adore.

Mme Simard, qui est entrée au Service incendie de Montréal en 1992, a versé des larmes lors de sa dernière journée jeudi, car elle ne «voulait pas quitter le travail», témoigne-t-elle en entrevue à LCN. Une journée mémorable qu’elle a passée en compagnie de son fils qui est aussi pompier à Longueuil. Joane Simard ne combattait plus les incendies depuis environ deux ans, mais se rendait encore régulièrement sur les lieux des brasiers soutenir ses collègues.

«J’aimais ça, c’est de valeur, car je suis en parfaite santé», soutient sur LCN Mme Simard, qui a fait ses premières armes comme pompière en 1989, à Saint-Amable, en Montérégie, un endroit où elle a combattu en mai 1990 le terrible incendie de pneus qui a ravagé un dépotoir.

Celle qui peut aujourd’hui dire «Mission accomplie» était une véritable pionnière. «Il reste maintenant 31 femmes pompières à Montréal, note-t-elle, mais je ne suis pas la plus vieille en termes d’années de service. J’ai seulement 24 ans de service, mais je suis obligée de quitter parce que je vais avoir 60 ans et tu ne peux plus être pompier à partir de 60 ans.»

TVA Nouvelles et LCN lui ont demandé si elle se qualifiait de femme «forte» pour avoir ainsi intégrer pareille groupe d’hommes ? «Oui, il ne faut pas avoir la larme facile, comme je l’ai eue jeudi. Il ne faut pas commencer une carrière de cette façon», a-t-elle précisé en riant, ajoutant qu’au début des années 1990, les remarques sexistes étaient monnaie courante.

«Je suis là pour faire ma job. Après plusieurs incendies, j’ai pu faire partie de la gang, après avoir démontré ma force physique.»

Joane Simard profitera désormais d’une retraite bien méritée, une retraite célébrée comme historique !

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: http://www.tvanouvelles.ca/2016/07/17/premiere-pompiere-retraitee-de-montreal | PHOTO : canada.niooz.fr