Nouvelles générales : Non, les deux hommes qui ont enlacé de force la journaliste Kariane Bourassa ne sont pas son conjoint ou son garde du corps

Non, les deux hommes qui ont enlacé de force la journaliste Kariane Bourassa ne sont pas son conjoint ou son garde du corps

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La journaliste Kariane Bourassa de TVA a été enlacée de force par deux hommes lors d'une manifestation anti-masque, à Québec, dimanche. La jeune femme a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux, récoltant rapidement des milliers de réactions. 

« Ça peut sembler rigolo..... NON.....un "câlin" non-désiré, n'est pas moins pire qu'une insulte ou que des menaces. Les femmes journalistes ne devraient pas avoir à faire leur travail en regardant constamment par-dessus leur épaule pour voir si quelqu'un va entrer dans "leur bulle", les toucher, les intimider... », a écrit Kariane Bourassa. « Ces messieurs se trouvaient drôles, pour ma part, je trouve ça déplacé. Surtout en temps de pandémie. Surtout avec cette énième vague de dénonciations..... alors qu'on tente de sensibiliser les citoyens face aux agressions. »

Sur les réseaux sociaux, des rumeurs ont émergé. Certains affirmaient que l'un des deux hommes était le conjoint de la journaliste. D'autres qu'il s'agissait de ses deux gardes du corps. 

Un extrait vidéo dans lequel on semble voir les deux hommes protéger la journaliste et son caméraman d'autres manifestants a été largement partagé pour appuyer cette rumeur. 

La journaliste Kariane Bourassa et sont syndicat ont rapidement démenti les rumeurs. Jean-François Mongrain, l'un des deux hommes ayant enlacé la journaliste de force, a présenté ses excuses dans une entrevue qu'il a accordé au Journal de Québec, mercredi. Il a aussi expliqué la vidéo dans laquelle on le voit protéger Kariane Bourassa. Il a bel et bien « défendu » la journaliste devant des manifestants qui montraient de l'agressivité envers les médias. 

Non, la journaliste Kariane Bourassa et les deux hommes qui lui ont fait un câlin de force ne se connaissaient pas.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio Canada · Crédit Photo: Capture d'écran