Nouvelles générales : Pacini demande la protection des tribunaux contre ses créanciers

Pacini demande la protection des tribunaux contre ses créanciers

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les effets dévastateurs de la crise ont été très néfastes pour la chaîne connue de restaurants Pacini qui a dû demander la protection des tribunaux contre ses créanciers.

Le propriétaire Pierre Marc Tremblay s'est entretenu à ce sujet auprès de La Presse et comme il l'a indiqué, il devra faire une proposition à ses créanciers qui comptent notamment Banque Royale, Fondaction CSN, (propriétaire à 49 % de la chaîne), et la Fondation Chagnon. La pente s'annonce très difficile à remonter, puisque le total des dettes se situe entre 5 et 10 millions.

À cet effet, Pierre Marc Tremblay a expliqué: "On a besoin de la protection de la loi pour assurer la survie de Pacini. [...] Nous venions de rénover la plupart de nos restaurants. Notre dette était élevée et notre trésorerie était basse quand la COVID-19 a frappé. C’est vraiment dommage parce qu’on était en voie de connaître le meilleur premier semestre de notre histoire."

C'est d'ici 30 à 60 jours qu'un plan sera déposé et celui-ci devrait prévoir la fermeture de cinq établissements: les restos du boulevard Saint-Martin, à Laval, des Halles Fleur de lys, près du Centre Vidéotron, à Québec, de Lévis, de Terrebonne et de Montréal près du métro Berri-UQAM.

La chaîne passera donc de 29 à 24 adresses, dont 14 qui sont franchisés et 10 qui ont Pacini inc. comme actionnaire majoritaire.

Le siège social, qui est situé au 170, boulevard Taschereau, à La Prairie, devrait aussi être fermé et ainsi, l'équipe qui y travaillait passera de 30 à 20 employés, tandis que ceux-ci travailleront désormais de la maison.

Des baux existants seront aussi renégociés afin de les adapter au contexte d’affaires post-confinement.

Pour le moment, on compte 24 restaurants restants qui ont rouvert leurs portes, alors qu'un 25e doit ouvrir ses portes plus tard en juillet à Drummondville.

Enfin, François Meunier, vice-président, affaires publiques et gouvernementales, a déclaré: "Des restructurations comme chez Pacini, il va y en avoir plein d’autres. Les résultats de notre sondage, ce n’est pas juste une perception. Ça va devenir une réalité. "

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Trip Advisor