Nouvelles générales : Parti québécois: Guy Nantel suspendu de la course à la chefferie

Parti québécois: Guy Nantel suspendu de la course à la chefferie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L’humoriste et candidat à la course à la direction du Parti québécois (PQ), Guy Nantel, a écrit un long message Facebook vendredi soir pour expliquer qu'il a été sanctionné parce qu'il a communiqué avec des membres du parti pour amasser des fonds pour sa campagne. Le PQ a donc retiré sa photo et ses infos du site internet « pour une période de 48 heures », a-t-il dénoncé. 

Voici le long message de Guy Nantel qui explique la situation :

« C’est tout de même hallucinant. Le Parti Québécois vient de me sanctionner parce que j’ai soi-disant contrevenu à une règle du parti qui empêche les candidats de communiquer par courriel avec les membres du parti.

Je tiens à dire publiquement que je considère cette règle absurde et ne reconnais nullement la validité de la sanction pour les raisons suivantes :

1 – Au fil de ma carrière, j’ai amassé des milliers de courriels de fans dont un grand nombre, sachant que je me lançais en politique, sont devenus membres du PQ tout récemment. Ces gens souhaitent m’encourager dans ma démarche et contribuer au financement de ma campagne, mais maintenant qu’ils sont membres, je n’ai plus le droit de leur envoyer un courriel commun. Ce sont mes fans, c’est moi qui amène du nouveau monde au parti et je suis pénalisé. Ridicule!

2 – On nous demande d’amasser des dons en période de crise économique, sans faire de rassemblements publics et sans pouvoir écrire de courriels à nos membres. Ridicule!

3 – Comme je ne viens pas du PQ, je n'ai l'adresse d'aucun membre. Mon équipe a regroupé des milliers d’adresses courriel qui proviennent de plusieurs sources. Pas plus tard qu’hier, durant une conférence en ligne à laquelle participaient les trois autres équipes, nous avons soulevé la problématique et signalé au parti qu’il nous était impossible de savoir qui est membre du PQ ou non dans cette liste puisque le PQ ne nous donne pas les adresses des membres. Nous avons offert au parti de les payer pour qu’ils retirent les courriels des membres du PQ de la liste de mon équipe afin que les règlements de la course soient respectés. Ils ont refusé. Ils refusent aussi de nous donner les courriels des membres pour qu’on les retire nous-mêmes. En clair, c’est à nous de retirer de notre banque les courriels des membres du parti, mais personne ne peut nous dire qui est membre du PQ. Ridicule!

4 – On nous dit qu’on ne peut pas écrire aux membres parce que ça les dérange de recevoir des courriels. À la place, on nous suggère de payer des services de messages automatisés (des "robots call") pour téléphoner chez les gens. Comme si un appel allait être moins dérangeant qu’un courriel. Ridicule!

5 – Nous avons contesté vigoureusement la décision du parti auprès des instances, mais en gros, ce qu’on nous répond c’est que les règles sont les règles. Pourtant, il y a plusieurs mois, un autre candidat a acheminé des courriels à plusieurs membres, incluant des personnes de mon équipe et ce, à plusieurs reprises. Pourtant après notre signalement, non seulement aucune sanction ne fut appliquée, mais la présidence nous a dit que la procédure était acceptable. Ridicule!

Bref, la sanction est symbolique, on retire ma photo et mes infos du site internet du Parti Québécois pour une période de 48 heures. Mais c’est ce que cela sous-entend qui m’agace profondément ; l’arrière-goût de magouillage qui me répugne. J’ai mis une carrière prolifique et une vie tranquille de côté pour deux raisons : 1 – Expérimenter jusqu’où un citoyen qui ne provient pas de la classe politique peut faire son chemin dans un parti en ayant peu de contacts dans cet univers et 2 - Redonner vie au mouvement souverainiste et par conséquent au PQ dans une période difficile. 

Mais aujourd’hui, je suis en colère et je me demande si les instances du parti sont vraiment intéressées à me voir dans la course ? Je veux bien apporter ma contribution à la cause, mais pas au prix de ma réputation et de mon intégrité. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook