Nouvelles générales : Patrick Balkany: «J’ai esquissé quelques pas de danse pour montrer que j’étais encore vivant»

Patrick Balkany: «J’ai esquissé quelques pas de danse pour montrer que j’étais encore vivant»

Un grand moment de télévision.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors qu'une vidéo montrant Patrick Balkany en train de danser en pleine rue pendant la fête de la musique a suscité une vive polémique, l'ancien maire de Levallois-Perret était l'invité d'une émission de CNEWS lundi soir notamment pour se justifier de son comportement.

C'est le Huffington Post qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. Lundi soir, Patrick Balkany était l'invité de Pascal Praud dans le cadre de son émission «L'heure des Pros 2» diffusée sur CNEWS pour notamment pour se justifier de son comportement lors de la fête de la musique. En effet, la veille, il avait déclenché une vive polémique après qu'une vidéo le montrant en train de danser comme s'il n'y avait pas de lendemain avait été publiée sur les médias sociaux. Pendant une heure, les téléspectateurs ont eu le droit à une interview complaisante complètement inattendue.

D'ailleurs, Pascal Praud a donné le ton d'entrée de jeu, raconte le Huffington Post. «Ça a fait la une de tous les réseaux sociaux. La méchanceté, la violence, la rancœur se sont déchaînées», déclare-t-il notamment. L'ancien maire de Levallois-Perret s'est par la suite expliqué sur cette vidéo virale. «À trois heures de l’après-midi, un camion est arrivé (...) et ils ont mis de la musique. Et là, j’ai dansé pendant deux minutes avant d’aller saluer un ami (...) D’ailleurs, je me suis vite arrêté parce que comme j’ai très très très mal au dos, ça m’a fait ma gymnastique».

Il a tenu à insister sur le contexte pour être certain que les gens comprennent qu'il n'est pas en grande forme. «C’était vraiment deux minutes. J’ai esquissé quelques pas de danse pour montrer que j’étais encore vivant». Le Huffington Post indique qu'il est par la suite revenu sur son état de santé. «Ce que j’ai fait, c’est un infarctus intestinal, exactement comme l’AVC au cerveau ou l’infarctus du myocarde au cœur». Il a expliqué qu'il serait décédé s'il était resté «un jour de plus à la prison de la Santé».

La discussion a par la suite dérivé sur ses problèmes avec la justice, souligne le Huffington Post. «Vous, vous êtes une cible, on vous attaque matin, midi et soir», lui lance Pascal Praud. En évoquant ses condamnations, Patrick Balkany n'hésitera pas à se poser en victime. «On a vraiment été chercher la petite bête pour me détruire». Décidément, bien qu'il a été condamné à plusieurs années de prison, l'ancien maire de Levallois-Perret semble toujours avoir un vaste réseau de soutien.

Pour celles et ceux qui n'ont pas vu la vidéo de Patrick Balkany en train de danser à la fête de la musique, vous pouvez la regarder ci-dessous.