Nouvelles générales : «Perdre un enfant, c’est la pire chose qu’on peut vivre»

«Perdre un enfant, c’est la pire chose qu’on peut vivre»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que les corps de Romy et Norah Carpentier ont été retrouvés à Saint-Apollinaire ce samedi, leur mère Amélie Lemieux va avoir besoin d'aide psychologique pour surmonter cette terrible épreuve selon une experte.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette triste information. En effet, Amélie Lemieux, la mère de Romy et Norah Carpentier, âgées de 6 et 11 ans, va avoir besoin d'aide psychologique pour surmonter la disparition de ses deux petites filles. 

« Perdre un enfant, c’est la pire chose qu’on peut vivre et en plus, quand c’est fait dans la violence, c’est un deuil traumatique. C’est encore plus difficile à surmonter », a expliqué à la chaîne de télévision Nancy Roy, directrice générale de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues (AFPAD). 

Selon elle, cela devrait être un très long processus, indique TVA Nouvelles. 

« Ces personnes-là sont brisées pendant de nombreuses années, donc c’est extrêmement difficile pour elles de surmonter une épreuve comme ça (...) Cette mère-là, elle va devoir avoir de l’aide psychologique. Elle va devoir traverser ces épreuves-là, mais ça ne se fait pas tout seul ».

TVA Nouvelles explique que Nancy Roy milite pour que le gouvernement modifie la loi sur l’indemnisation des victimes d’actes criminels (IVAC). Elle souhaite que les parents d’enfants assassinés soient considérés comme des victimes. 

« Il faut revoir l’aide pour ces proches-là, pour ces victimes-là, pour ces gens qui vont devoir vivre avec l’absence de ces deux jeunes filles-là ».

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie