Nouvelles générales : Plan Roberge: tout ce que les parents devraient savoir pour la rentrée scolaire

Plan Roberge: tout ce que les parents devraient savoir pour la rentrée scolaire

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

De nombreuses associations ont accueilli favorablement le plan concernant la rentrée scolaire du ministre de l'Éducation du Québec, Jean-François Roberge.

C'est lundi que le ministre Roberge a présenté à la population les grandes lignes du plan concernant le retour à l'école des étudiants du Québec. 

Comme plusieurs s'en attendaient, les écoliers devront désormais porter le couvre-visage à partir de la cinquième année du primaire.

Tel qu'indiqué sur le site du gouvernement provincial, "Pour les élèves de 5e et 6e année, le port du couvre-visage sera requis dans les aires communes, en présence d’autres groupes-classes et dans le transport scolaire".

Autre fait important à signaler, l’organisation des classes d’élèves de 1re, 2e et 3e secondaire se fera sur le même principe que pour les élèves du primaire. Ainsi, comme l'a précisé le ministère de l'Éducation, "les horaires des cours et des projets particuliers seront réaménagés en fonction du principe des groupes-classes stables. Aucune distanciation physique ne sera requise entre les élèves faisant partie d’un même groupe-classe."

Pour ce qui est des écoles secondaires, "le port du couvre-visage sera obligatoire pour les élèves lors des déplacements hors des salles de classe, lorsqu’ils se trouveront dans les aires communes et en présence d’élèves n’appartenant pas à leur groupe-classe".

Carl Ouellet, président de l'Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE), a salué le plan du ministre Roberge en déclarant dans un communiqué: "Le port du couvre-visage obligatoire pour les élèves du 3e cycle du primaire et du secondaire va faciliter les déplacements au sein de l'établissement. À l'intérieur des classes, les élèves pourront ôter les masques dès que la distanciation est respectée. Cela est en cohérence avec les autres mesures s'appliquant dans la société, ce qui va en faciliter la compréhension et l'adoption."

Enfin, Hélène Bourdages, présidente de l'Association montréalaise des directions d'établissement scolaire (AMDES), a indiqué pour sa part, toujours dans le même communiqué: "À Montréal où il n'y a pas eu de retour à l'école en mai dernier, cette rentrée est une vraie première. Nos directions sont prêtes et nous nous réjouissons que le groupe classe ait remplacé le concept difficile à appliquer des bulles à l'intérieur d'un même groupe. Nous ne savons pas encore s'il y aura plusieurs élèves qui devront rester à la maison en raison d'éclosions, mais nous saluons le fait qu'un nombre d'heures minimum d'enseignement à distance soit prévu en fonction des niveaux, ce qui va assurer une équité dans l'offre d'enseignement."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock