Nouvelles générales : Plus de 200 scientifiques estiment avoir la preuve que la COVID-19 peut se propager dans l'air

Plus de 200 scientifiques estiment avoir la preuve que la COVID-19 peut se propager dans l'air

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que l'OMS affirme que la COVID-19 se transmet principalement de personne à personne par des gouttelettes respiratoires, plus de 200 scientifiques ont alerté l'organisation estimant avoir la preuve que la maladie peut se propager dans l'air.

C'est Global News qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, 239 scientifiques de 32 pays différents estiment avoir la preuve que la COVID-19 peut se propager dans l'air. Une information révélée par le New York Times dans un article datant de samedi dernier, précise la chaîne de télévision. Selon les résultats de leurs recherches, qui seront publiés la semaine prochaine dans une revue scientifique, de plus petites particules dans l'air peuvent infecter les gens s'ils les inhalent.

Ces scientifiques semblent tellement convaincus par leur découverte qu'ils ont demandé à l'OMS, dans une lettre ouverte, de revoir ces recommandations à propos de cette maladie qui a pour le moment contaminé plus de 11 millions de personnes et qui en a tué plus de 530 000. Rappelons que pour le moment, l'OMS affirme que la COVID-19 se transmet principalement par gouttelettes respiratoires lorsqu’une personne infectée respire, parle, tousse ou éternue.

Crédit photo: Adobe Stock

Global News indique que l'OMS a réagi dans un premier temps à cette lettre ouverte par l'intermédiaire de son porte-parole Tarik Jasarevic. «Nous sommes au courant de l'existence de cet article et nous examinons son contenu avec nos experts techniques». 

Après la révision des résultats de ces recherches, l'organisation les a jugé pas convaincantes. «Au cours des deux derniers mois, nous avons déclaré à plusieurs reprises que nous considérions la transmission dans l'air comme possible, mais aucune preuve solide n'a été identifiée», a expliqué la Dre Benedetta Allegranzi, responsable technique de l'OMS pour la prévention et le contrôle des infections.

Source: Global News · Crédit Photo: Adobe Stock