Nouvelles générales : Port du masque obligatoire: pas question de délivrer un certificat médical sans raison valide

Port du masque obligatoire: pas question de délivrer un certificat médical sans raison valide

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le Collège des médecins a émis une recommandation à ses membres : pas question de délivrer un certificat médical de complaisance pour ceux qui ne veulent pas porter le masque ou le couvre-visage dans les lieux publics. 

« Il est en tout temps requis, pour le médecin, de s’abstenir de délivrer à quiconque et pour quelque motif que ce soit un certificat de complaisance ou des informations écrites ou verbales qu’il sait erronées », a indiqué l'ordre professionnel sur son site internet. 

Cet avis a été publié après que des membres du Collège des médecins aient contacté l'ordre professionnel pour savoir quelles situations nécessitent réellement une exemption et s'ils doivent émettre ou non un billet médical à ce sujet. 

Québec a imposé le port du masque obligatoire pour les personnes de 12 ans et plus dans tous les lieux publics fermés, à l'exception de ceux dont la condition médicale ne le permet pas. Les critères qui justifient une exemption ont été établis par la Direction générale de la santé publique. 

Voici donc les raisons pour lesquelles une personne peut être exemptée de porter le masque en public :

- Les personnes qui sont incapables de le mettre ou de le retirer par elles-mêmes en raison d’une incapacité physique;

- Les personnes qui présentent une déformation faciale;

- Les personnes qui ont un trouble cognitif, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et qui ne sont pas en mesure de comprendre l’obligation ou pour lesquelles le port du masque ou du couvre-visage entraîne une désorganisation ou une détresse significative;

- Les personnes qui présentent une affection cutanée sévère au niveau du visage ou des oreilles qui est aggravée significativement en raison du port du masque ou du couvre-visage;

- Les personnes pour lesquelles le médecin traitant évalue que les risques associés au port du masque ou du couvre-visage surpassent les bénéfices individuels et collectifs de cette mesure. L’inconfort ressenti ne peut être considéré comme un risque significatif.

Québec a précisé que les personnes qui sont exemptées de porter un masque devraient s'abstenir de se rendre dans un lieu public fermé. 

Source: Huff Post · Crédit Photo: Adobe Stock