Nouvelles générales : Près de 6 millions de dollars en contravention ont été distribués pour non-respect du confinement

Près de 6 millions de dollars en contravention ont été distribués pour non-respect du confinement

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

À l'instar de nombreux États, le Canada a mis en place des amendes pour non-respect des consignes de confinement. Alors que le déconfinement se profile, on vient d'apprendre que ces mesures répressives ont rapporté plus de 5,8 M$ d'amende au pays.

C'est Global News qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. En effet, les amendes pour non-respect des consignes de confinement ont rapporté 5,8 M$ au Canada. La chaîne de télévision précise qu'environ 4 500 amendes ont été distribuées au pays depuis la mise en place de ces sanctions. Le Québec est la province où le plus d'amendes ont été distribuées avec plus de 3000. L'Ontario en compte 930, la Nouvelle-Écosse 516 et l'Alberta 44.

«Nous sommes choqués. C'est énormément d'argent qu'on enlève aux gens qui sont déjà dans une situation financière stressante en ce moment», raconte Alex Luscombe, du département de criminologie de l'Université de Toronto et cofondateurs de "Policing the Pandemic" qui observe depuis un mois comment les consignes liées à la crise sanitaire sont appliquées.

Global News rappelle que des amendes ont été distribuées à des gens qui jouaient au basketball, d'autres qui étaient dans un parc ou encore à certains qui promenaient leur chien. Est-ce que ces amendes ont été un bon moyen de dissuasion ? Une question difficile à répondre selon les observateurs. Toutefois, force est de constater que cela n'a pas convaincu certains Canadiens sans parler de ceux qui n'ont pas respecté les consignes de confinement et qui n'ont pas eu d'amende.

Alors, ces amendes pour non-respect des consignes ont-elles été vraiment utiles ? Là encore, il est difficile d'y répondre, mais pour Alex Luscombe, elles ont exercé une certaine pression sur les citoyens et les ont privés de certaines de leurs libertés. «Alors qu'un grand nombre de personnes sont mises à pied et luttent pour payer leur loyer et leur épicerie, je ne vois pas comment une amende de 900$ ou 2000$ peut les aider».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Unsplash