Nouvelles générales : Québec: Y a-t-il vraiment plus de guêpes cet été?

Québec: Y a-t-il vraiment plus de guêpes cet été?

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Des experts prévoient que l'été 2020 pourrait être sous le signe des guêpes dans la région de Québec.

Selon le directeur général de Maheu&Maheu, Michel Maheu, il est tout à fait normal d'avoir l'impression de voir plus de guêpes que d'habitude dans le secteur de Québec.

Maheu a expliqué à ICI Radio-Canada que son entreprise a effectué six fois plus d’interventions dans la grande région de Québec en mai que la moyenne des trois dernières années.

De plus, la première canicule qui a frappé la province au cours de la semaine dernière a probablement joué un rôle favorable dans cette éclosion, comme l'a indiqué Maheu: "Le phénomène s'expliquerait par l'hiver relativement doux, qui a fait en sorte qu'il y a eu un taux de survie beaucoup plus élevé des reines. [...] Ce sont des conditions de rêve. Les guêpes ont besoin du soleil pour s'orienter et revenir au nid." 

Tout porte à croire que l'été 2020 sera celui des guêpes, car en plus de leur présence importante à ce moment-ci de l'année, les experts en météorologie prévoient un été sec, un autre facteur qui profite à l'éclosion des guêpes. Maheu a ajouté que ces conditions pourraient aussi être favorables à l'éclosion de rongeurs dans les maisons: "Quand c'est sec pour l'humain, souvent c'est sec pour plein de petits animaux. Il va probablement y avoir des migrations près des bâtiments pour chercher des endroits plus frais, des endroits humides, chercher de l'eau."

L'expert a aussi précisé qu'en raison de la pandémie qui a forcé une partie de la population à se confiner à la maison, plusieurs individus ont remarqué la présence de rongeurs ou d'insectes davantage qu’à l’habitude: "Les gens sont vraiment condamnés à passer beaucoup plus de temps chez eux. Ils voient des choses qui leur échapperaient peut-être en temps normal. On passe beaucoup de temps dans nos cours. [...] Les guêpes, comme les bourdons peuvent être d'excellentes pollinisatrices. Si elles ne dérangent pas, si elles ne sont pas près d'une aire de circulation et si personne n'est allergique, laissons-les faire."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran