Nouvelles générales : Rawdon ferme l’accès à ses parcs aux non-résidents.

Rawdon ferme l’accès à ses parcs aux non-résidents.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

À la suite d'une fin de semaine où de nombreux touristes sont venus profiter du soleil à Rawdon, le maire a décidé de fermer les parcs de sa municipalité aux non-résidents. 

C'est dans une vidéo qu'il a diffusée lundi sur le web que le maire Bruno Guilbault a annoncé sa décision en réaction aux événements de la fin de semaine dernière: "Nous fermons nos parcs aux non-résidents, demain [mardi], à partir de 18 h. On rouvrira à partir du mardi 30 juin, à partir de 10 h. Si vous voulez venir, apportez votre carte de résident."

C'est au site du parc des Cascades qu'on a notamment observé des regroupements qui contrevenaient totalement aux mesures de distanciation sociale. De nombreuses photos de ces rassemblements ont circulé sur les réseaux sociaux et celles-ci démontrent sans la moindre ombre d'un doute que les mesures sanitaires n'ont pas été respectées.

Dimanche, les policiers ont même dû aller intervenir sur les lieux afin de contrôler le trafic important causé par les touristes, mais aussi, afin d'intervenir quant au manque de civisme de nombreux visiteurs éphémères.

Lundi matin, un internaute dénonçait cette situation sur la page Facebook Spotted : Rawdon en déclarant: "On est lundi, je me suis levée à 4 h 30 du matin pour aller voir le lever du soleil. Des déchets, il y en a partout. Il y en a tellement que le lever du soleil, je n’ai même pas pu l’apprécier. Il y en a sur les terrains des résidants, dans la rue, il y en a dans l’eau, sur la plage, sur les trottoirs, dans la forêt, dans les arbres, sur les tables à pique-nique, partout. WHAT THE F***."

Une pétition a même été lancée dimanche soir par des habitants de la MRC de Matawinie afin de dénoncer le non-respect des mesures sanitaires, le manque de mesures de sécurité et l’impossibilité, pour eux, de profiter des installations: "En ce jour, plusieurs incidents graves sont survenus dû à la perte de contrôle de la sécurité des lieux, impliquant des enfants qui ont reçu des objets projetés par des visiteurs. Nous, citoyens, ne pouvons pas nous déplacer dans nos propres municipalités sans être pris en otages dans les bouchons monstres [créés] par l’exil des gens dans notre région."

L'interdiction d’accès aux non-résidents pourrait se prolonger au-delà du 30 juin.

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook