Nouvelles générales : Réinfecté par la COVID-19 près de 4 mois après avoir contracté la maladie la première fois

Réinfecté par la COVID-19 près de 4 mois après avoir contracté la maladie la première fois

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la menace d'une seconde vague suscite de nombreuses craintes à l'échelle internationale, des chercheurs de Hong Kong affirment avoir découvert le premier cas de réinfection par la COVID-19.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette information qui est en train de faire le tour du monde. En effet, des chercheurs de Hong Kong affirment avoir découvert le premier cas de réinfection par la COVID-19. Il s'agit d'un homme de 33 ans qui avait été testé positif pour la première fois le 26 mars dernier alors qu'il présentait des symptômes de la maladie. Après s'être remis sur pieds, il a été testé négatif à 2 reprises. Toutefois, le 15 août dernier, plusieurs mois après son premier test de dépistage, il va être de nouveau testé positif alors que cette fois il n'avait aucun symptôme.

TVA Nouvelles raconte qu'il a effectué ce test de dépistage à l'aéroport de Hong Kong, après un voyage en Espagne et un transit par le Royaume-Uni. «Ce cas montre qu'une réinfection peut survenir quelques mois seulement après avoir été guérie d'une première infection», explique dans un communiqué le département de microbiologie de l'Université de Hong Kong.«Nos résultats suggèrent que le SARS-CoV-2 pourrait persister dans la population, comme c'est le cas pour d'autres coronavirus responsables de banals rhumes, même si des patients ont acquis une immunité».

Crédit photo: Adobe Stock

TVA Nouvelles indique que l'histoire de cet homme de 33 ans permet d'évoquer le concept d'immunité collective et la question d'un futur vaccin. «Puisque l'immunité peut ne pas durer longtemps après une infection, la vaccination devrait être envisagée même pour des gens qui ont déjà été infectés», peut-on lire dans le communiqué. «Il est peu probable que l'immunité collective puisse éliminer le SARS-CoV-2, bien qu'il soit possible que les infections suivantes soient moins sévères que la première, comme cela a été le cas pour ce patient».

Toutefois, le Dr Jeffrey Barrett, du Wellcome Sanger Institute indique qu'il faut prendre cette information avec des pincettes, souligne TVA Nouvelles. «Il est difficile de tirer des conclusions définitives d'un unique cas. Vu le nombre d'infections dans le monde, voir un cas de réinfection n'est pas si surprenant». La chaîne de télévision précise que l’étude de ces chercheurs de Hong Kong a été acceptée par la revue médicale américaine Clinical Infectious Diseases, elle est désormais en attente de publication.

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock