Nouvelles générales : Rentrée scolaire: les parents et les enseignants demandent au gouvernement de clarifier son plan

Rentrée scolaire: les parents et les enseignants demandent au gouvernement de clarifier son plan

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le réseau de l'éducation dénonce le flou qui entoure le plan de la rentrée d'automne, a révélé Radio-Canada. C'est le cas notamment de la question du port du masque, qui est maintenant obligatoire dans tous les lieux publics fermés. 

En entrevue au 98,5 FM, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge s'est défendu d'avoir présenté son plan en juin dernier, « avant la plupart des autres provinces canadiennes ». 

Selon le plan présenté en juin, les enfants de 12 ans et plus n'auront pas l'obligation de porter le masque en classe, mais ils devront le porter dans le transport scolaire. Les enfants de moins de 12 ans en seront exemptés en toutes circonstances. Pour plusieurs, toutes ces règles différentes sèment la confusion. 

« Il faudra l'expliquer aux gens parce que, pour l'instant, ça ne semble pas cohérent », a dénoncé Kévin Roy, président, Fédération des comités de parents du Québec.

Concept de bulles

Le réseau questionne notamment le concept de bulle dans les classes qui prévoit des sous-groupes d'un maximum de 6 élèves.

« C'est bien beau dans les locaux, mais les jeunes vont faire quoi pendant les pauses? Ils vont faire quoi quand ils arrivent le matin, quand ils quittent le soir, sur les heures de dîner? », a demandé Brigitte Bilodeau, vice-présidente, Fédération des syndicats de l'enseignement. « On n'a pas de réponses à ça. On n'en avait pas au mois de juin et on n'en a pas plus maintenant. »

Plan d'urgence en cas de deuxième vague

Les parents se questionnent aussi sur le plan d'urgence dans le cas d'une deuxième vague. 

« Si on retombe en confinement complet, comme en mars et avril, qu'est-ce qu'on fait? Comment ça va être fait? Est-ce qu'il va y avoir une plateforme unique? », a questionné Kévin Roy. « Les attentes des parents, c'est que ce soit clair. Il faut que ce soit précis. »

Jean-Luc Mongrain a aussi durement critiqué le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge dans une chronique récente. 

« Où est le ministre de l'Éducation, monsieur Roberge? », a questionné l'animateur. « On n'a pas de plan. Et la réponse qu'il nous donne par communiqué c'est que là c'est les vacances présentement, tout le monde est en vacances, alors on va voir ça au retour des vacances. »

« Mais la reprise, c'est dans trois semaines, un mois! », s'est exclamé Jean-Luc Mongrain. « C'est aujourd'hui dans le fond dans nos têtes. Voyons donc! Réorganiser un réseau d'écoles dans un contexte de pandémie et on ne sait pas comme parents à quel moment et comment ça va fonctionner, quels sont les groupes, comment ça va être touché, est-ce qu'il y avoir le masque [ou] pas de masque, est-ce que les groupes seront plus petits, est-ce qu'on aura double horaire... »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook