Nouvelles générales : Richard Martineau: «La dernière fois que j’ai envoyé un fax, c’était le 16 avril 1984!»

Richard Martineau: «La dernière fois que j’ai envoyé un fax, c’était le 16 avril 1984!»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le premier ministre François Legault s'est désolé lors de son point de presse de jeudi que les fax étaient encore utilisés par les CHSLD afin de transmettre des informations visant à signifier au gouvernement les décès dus à la COVID-19, le chroniqueur Richard Martineau a fait remarquer à ses auditeurs à quel point cette technologie était archaïque.

C'est donc avec sa célèbre touche d'humour ironique que le chroniqueur et animateur s'est tout d'abord demandé à voix haute: "Par fax! Peux-tu nous dire on est en quelle année exactement?"

C'est en réaction à un reportage du Bureau d'enquête de TVA Nouvelles affirmant que quelque 200 décès de personnes âgées n’avaient pas été comptabilisés, en raison de l'utilisation du fax, que Richard Martineau s'est emporté de la sorte.

Selon Martineau, aucune excuse n'est valable afin de continuer ainsi avec une technologie aussi désuète: "La dernière fois que j’ai envoyé un fax, c’était le 16 avril 1984! Footloose jouait à la radio, ma blonde de l’époque avait les cheveux crêpés et des épaulettes. [...] J’ai trois autres méthodes encore plus sécuritaires: le code morse, le pigeon voyageur ou les signaux de fumée."

Toujours en réaction au même reportage qui révélait qu'un gestionnaire avait dû passer son samedi matin à envoyer 41 fax, le chroniqueur s'est indigné de la lourdeur de ce système bureaucratique.

L'animateur et chroniqueur a conclu en souhaitant que cette situation soit réglée rapidement: "Avec l’argent que l’on investit dans le système de santé! Comme nous, après la crise, il va falloir que l’État se fasse maigrir. Des fax en 2020, c’est hallucinant!"

Rappelons que quelques heures plus tard, le premier ministre François Legault a indiqué que des mesures avaient déjà été entreprises afin de moderniser le système de transmission d'informations, tout en reconnaissant clairement que le fax était une technologie "archaïque". Selon le premier ministre, l'utilisation de fax devrait pouvoir prendre fin d'ici une semaine.

Cliquez ici pour écouter la chronique complète de Richard Martineau

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran