Nouvelles générales : SAIL et Sportium demandent la protection des tribunaux contre leurs créanciers.

SAIL et Sportium demandent la protection des tribunaux contre leurs créanciers.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les chaînes SAIL et Sportium s'ajoutent aux nombreuses entreprises qui ont malheureusement souffert de la pandémie de COVID-19. En effet, six semaines après que le président des deux chaînes ait effectué une sortie publique afin de dénoncer le fait que ses concurrents aient pu demeurer ouverts, voilà que Sail et Sportium devront avoir recours à Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

En ayant recours à Loi sur la faillite et l’insolvabilité, SAIL Plein Air souhaite ainsi restructurer ses activités et "assurer sa pérennité", alors que les liquidités du détaillant d’articles et de vêtements de sport ont gravement souffert de la fermeture forcée des dernières semaines.

Alors que les dettes accumulées par SAIL Plein Air ont dépassé le cap des 100 millions de dollars, le président et chef de la direction Norman Décarie a expliqué dans un communiqué que "cette décision stratégique constitue la meilleure avenue pour recentrer et poursuivre nos activités sur des bases plus solides".

Pour le moment, les 14 magasins SAIL (8 au Québec et 6 en Ontario), de même que 4 Sportium, pourront donc poursuivre leurs activités en magasin, mais aussi, en ligne.

C'est en 1981, à Beloeil, que le premier magasin SAIL avait ouvert ses portes. Bien que le nom de l'entreprise puisse avoir une sonorité anglophone, il s'agit en fait d'un acronyme désignant "Surplus d’armée Imirco Limitée".

Au cours des années qui ont suivi, SAIL Plein Air a multiplié ses franchises au Québec et en Ontario, puis en 2015, la chaîne allait créer l'enseigne Sportium.

Les problèmes financiers de SAIL Plein Air risquent de causer une onde de choc considérable puisque la chaîne emploie plus de 1800 personnes qui travaillent à son siège social de Laval, dans ses magasins et son centre de distribution.

Il y a quelques semaines, le président Norman Décarie avait accusé le gouvernement d'avoir fait preuve d'injustice à l'égard de son entreprise, en raison de certains de ses concurrents qui étaient parvenus à maintenir l'ouverture de leurs commerces lors des mesures de confinement.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran Google Maps