Santé Canada procède à une mise-à-jour majeure concernant le vaccin contre la COVID-19.

Une nouvelle version du vaccin Moderna a été autorisée par Santé Canada.

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 5 mois
Santé Canada procède à une mise-à-jour majeure concernant le vaccin contre la COVID-19.
Adobe Stock

Une nouvelle version du vaccin Moderna a été autorisée par Santé Canada.

C'est mardi que Santé Canada a confirmé sur son site internet l'autorisation d'un vaccin Moderna contre la COVID-19.

Une décision similaire a été prise la veille par les États-Unis.

Les experts croient que cette mise à jour du vaccin contre la COVID-19 permettrait de renforcer l'immunité collective contre les nouveaux variants du coronavirus et atténuer toute vague potentielle cet automne et cet hiver.

C'est en surveillant les données internationales que les scientifiques fédéraux ont été en mesure de déterminer l'efficacité des vaccins mis à jour.

Au cours des dernières semaines, un premier cas au Canada du variant Omicron BA.2.86 a été signalé en Colombie-Britannique.

Au début du mois de septembre, il n'existait que 13 séquences du variant BA.2.86 hautement muté disponibles pour analyse dans six autres pays.

Comme l'ont indiqué Santé Canada et l'ASPC, quatre des cas qui ont été répertoriés proviennent du Danemark, en plus de trois des États-Unis, deux du Portugal, deux de l'Afrique du Sud, un de l'Israël et un du Royaume-Uni.

En juillet dernier, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) avait recommandé une autre dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 à l'automne.

Du côté du ministère de la Santé, ce dernier se base sur une recommandation du Comité d'immunisation du Québec (CIQ) et du directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau. Ainsi, Québec invite les personnes vulnérables ou à risque à obtenir une nouvelle dose de vaccin contre la COVID-19 aux personnes vulnérables ou à risque.

Rappelons que c'est dès l'automne que le vaccin sera offert aux travailleurs de la santé, aux femmes enceintes, aux personnes âgées de 60 ans et plus, aux résidents en CHSLD, aux patients immunosupprimés ou dialysés.

Pour ce qui est des adultes qui vivent en région éloignée ou isolée, le gouvernement a assuré que le vaccin serait distribué adéquatement.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a révélé le 8 septembre dernier que le nombre de personnes infectées par la COVID-19 et séjournant dans les hôpitaux du Québec a triplé dans le dernier mois.

Source: Noovo