Nouvelles générales : Scandale sexuel à l'Université McGill

Scandale sexuel à l'Université McGill

Encore une histoire d'initiation...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
53 53 Partages

Une désagréable impression de déjà-vu se dégage de ce nouveau scandale à l'Université McGill. Plus de 10 ans après la «saga du balai», où un joueur de football des Redmen de McGill avait affirmé s'être fait sodomiser avec un manche à balai pendant une initiation, un autre scandale frappe la prestigieuse université.

Le Globe and Mail rapporte en effet qu'un étudiant et membre de l'équipe de basketball de l'université a vécu une expérience traumatisante et dégradante, en septembre 2015.

Lors des initiations de son équipe de basketball, le jeune homme qui a demandé de garder l'anonymat, affirme qu'on lui a pressé un oreiller sur la tête, qu'on l'a déshabillé jusqu'à ce qu'il se retrouve en sous-vêtement, qu'on lui a versé de la vodka directement dans la gorge alors qu'il avait la tête penchée vers l'arrière et qu'on l'a forcé à s'adonner à des jeux à connotation sexuelle avec des athlètes féminines à moitié nues.

La situation décrite est clairement en violation avec la politique anti-bizutage de l'Université.

L'étudiant et sa famille dénoncent la lenteur de la réponse de l'Université McGill et les sanctions mineures qui ont été données aux personnes impliquées.

Le Globe and Mail rapporte que l'Université McGill a reconnu qu'un incident de bizutage avait été répertorié en 2015 pour les équipes masculine et féminine de basketball. L'équipe féminine a été placée en probation pour la saison suivante, tandis que l'équipe masculine a été placée en probation pour la saison 2016, et la saison 2017, qui aura lieu dans quelques mois. L'établissement n'a pas donné de détails sur le genre de probation.

Des sanctions qui sont bien loin de la politique de tolérance zéro qui avait été annoncée en grande pompe, suite au scandale de 2005.

L'étudiant a été entraîné dans une réelle spirale, suite à l'incident, ce qui l'a mené à quitter l'équipe de basketball universitaire.

Partager sur Facebook
53 53 Partages

Source: Globe and Mail · Crédit Photo: Facebook