Nouvelles générales : Selon Donald Trump, la frontière entre le Canada et les USA “pourrait” rouvrir avant le 21 juin.

Selon Donald Trump, la frontière entre le Canada et les USA “pourrait” rouvrir avant le 21 juin.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi que la frontière entre le Canada et les États-Unis restera fermée pour tous les passages non essentiels jusqu'au 21 juin.

La mesure avait été mise en place pour la toute première fois le 21 mars, puis elle avait été prolongée le 21 avril. Il s'agit donc de la deuxième fois que le gouvernement canadien procède à un prolongement de cette mesure.

Les biens essentiels, comme la nourriture, le carburant et les médicaments, ne sont évidemment pas touchés par cette mesure, étant donné qu'il faut continuer à garantir la sécurité des chaînes d'approvisionnement. Toutefois, les voyages touristiques sont présentement du domaine de l'impossible.

C'est lors de sa conférence de presse quotidienne devant sa résidence de Rideau Cottage que le premier ministre Justin Trudeau a déclaré: "C’est une décision importante, qui va protéger les gens des deux côtés de la frontière. [...] Nous avons parlé beaucoup avec les provinces au cours des dernières semaines, et il y avait un désir clair de continuer avec les mesures qu’on a sur nos frontières. C’est une vulnérabilité que nous ressentons tous, au niveau de cas de COVID qui pourraient arriver de l’extérieur." Toutefois, Donald Trump a affirmé plus tard que la frontière « pourrait » rouvrir avant le 21 juin.

Le premier ministre a aussi annoncé que les petites et moyennes entreprises pourraient bénéficier de prêts pouvant atteindre 40 000 $, en raison d'un accès élargi au programme de Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes: "Si vous êtes l’unique propriétaire et employé d’une entreprise, si votre entreprise dépend de travailleurs sous contrat ou si vous avez une entreprise familiale et vous payez vos employés avec des dividendes, vous allez être admissibles."

Enfin, le premier ministre Justin Trudeau a ajouté: "Par exemple, si vous avez un salon de coiffure où vos stylistes louent des fauteuils, si vous êtes un physio qui travaille à son compte, ou si vous êtes propriétaire d’un gym qui emploie des entraîneurs sous contrat, le programme sera là pour vous."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran