Nouvelles générales : Selon Horacio Arruda​​, la réouverture des commerces n'est pas synonyme de “free for all”

Selon Horacio Arruda​​, la réouverture des commerces n'est pas synonyme de “free for all”

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'une partie du gouvernement est à Montréal jusqu'à vendredi, le Dr Horacio Arruda a tenu à mettre en garde les citoyens que la réouverture des commerces et l’arrivée de l’été ne doivent pas conduire à des comportements irresponsables.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du Québec. En effet, le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, s'est exprimé sur la réouverture des commerces et l'arrivée de la saison estivale. Pour lui, les citoyens vont devoir preuve de modérations dans leurs déplacements et leurs activités au cours des prochaines semaines. «Si on veut que ça baisse, il faut surtout pas interpréter que l'été et la réouverture des commerces, c'est le "free for all". Plus les gens vont circuler pour des besoins non essentiels, plus on va avoir des risques de contacts et de transmissions».

Il a également insisté sur l'importance de respecter les consignes de la Santé publique. «Quand on fait des enquêtes et que les équipes de santé publique vous contactent (...) Allez vous faire dépister et si on vous dit de rester à la maison, il faut rester à la maison. Il faut pas cacher les choses parce que ces multiples petits foyers familiaux, ces rassemblements qui peuvent entrainer des choses peuvent mettre en péril toute notre réouverture».

Pour le Dr Horacio Arruda, l'heure n'est pas au relâchement. «J'invite la population à écouter véritablement ce qu'on vous dit. C'est pas qu'on a le goût de vous enfermer, c'est qu'on a le goût de rouvrir le plus rapidement possible et revenir à une vie normale et ne pas perdre ce qu'on a acquis jusqu'à maintenant (..) Sortez seulement si c'est essentiel, allez pas vous promener dans d'autres régions si c'est pas essentiel. Ces messages-là c'est pour qu'on puisse s'en sortir».

Partager sur Facebook
0 0 Partages