Nouvelles générales : Sept contraventions de 1 200 $ sont remis à des Américains qui faisaient du tourisme au Canada.

Sept contraventions de 1 200 $ sont remis à des Américains qui faisaient du tourisme au Canada.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

La police a donné sept contraventions de 1 200 $ à des Américains qui ont enfreint les ordonnances de santé publique dans le parc national Banff.

La caporale Deanna Fontaine a déclaré dimanche que la plupart des contrevenants se trouvaient dans la région de Lake Louise.

C'est le 16 juin que la GRC a répondu à une plainte au sujet d’un véhicule plaqué américain "stationné à un endroit pendant une période importante". Après enquête, la police a remis quatre contraventions aux citoyens américains à partir du véhicule pour avoir contrevenu aux mesures sanitaires.

Le 18 juin, la police a répondu à deux signalements dans des circonstances similaires : l’un provenait d'une plainte du public, tandis que l’autre d'une observation d’un agent.

Dans les deux cas, les citoyens américains avaient été effectuer "randonnée pendant une longue période de temps" et ils ont reçu une contravention.

La caporale Fontaine a déclaré: "Si un voyageur américain a été autorisé à entrer au Canada par l’Agence des services frontaliers du Canada dans un but essentiel, il doit se conformer à ces exigences. En vertu de l’ordonnance de santé publique, si l’Agence des services frontaliers du Canada vous disait que l’objectif essentiel est de passer du point A au point B et que les éléments essentiels de cette question seraient comme la nourriture, le carburant, les arrêts de repos et d’autres choses du genre, faire une longue randonnée dans le parc national ne répondrait pas à cette pièce essentielle."

Les Américains doivent se conformer aux instructions de l’ASFC. À l’heure actuelle, les voyages non essentiels à la frontière canado-américaine sont interdits.

La caporale Fontaine a aussi ajouté: "Nous répondons à ces plaintes de façon réactive et nous tentons de traiter ces questions au fur et à mesure qu’elles se présentent conformément aux lignes directrices en matière de santé publique. Ce n’est pas quelque chose que nous ciblons ou poursuivons de façon proactive. Nous faisons face à cette question de façon réactive."

Toujours selon la caporale Fontaine, la priorité de la GRC est d’atténuer les problèmes par l’éducation en offrant à la population un soutien: "Nous espérons simplement que lorsque nous sommes confrontés à ces situations, que si nous avons des personnes des États-Unis qui voyagent ici au pays, qu’elles sont conformes aux directives qui leur ont été données par l’Agence des services frontaliers du Canada et qu’elles sont raisonnables dans leurs besoins essentiels au cours de leur séjour."

Source: Global News · Crédit Photo: iStock