Nouvelles générales : «Si on ne fait pas attention, on va se retrouver dans la même situation qu'au printemps dernier», prévient un médecin

«Si on ne fait pas attention, on va se retrouver dans la même situation qu'au printemps dernier», prévient un médecin

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que l’augmentation des cas de COVID-19 au Québec suscite une certaine inquiétude chez de nombreux experts, la crise sanitaire pourrait s'aggraver d'ici un mois selon un médecin d'un hôpital montréalais.

Sur son site web, TVA Nouvelles est revenue sur le futur de la crise sanitaire au Québec et les informations qu'on peut y lire ne sont guère réjouissantes. En effet, la chaîne de télévision nous apprend que la hausse de cas de COVID-19 suscite une certaine inquiétude chez de nombreux experts. Une opinion partagée par le Dr Michel de Marchie qui officie à l'Hôpital général juif de Montréal. «Je m'attends à ce que l'on soit dans la pandémie d’ici un mois, et si on ne fait pas attention, on va se retrouver dans la même situation qu'au printemps dernier», a -t-il confié sur l'antenne de LCN.

Le Dr Michel de Marchie estime que seul le respect strict des mesures sanitaires pourra permettre d'éviter que la crise sanitaire redémarre en force, indique TVA Nouvelles. Sans cette discipline, le Québec aura de fortes chances de se retrouver dans une situation similaire à ce qu'il a pu vivre il y a quelques mois. «Il faut maintenir cette discipline, on ne peut pas se permettre de glisser dans la pente, parce qu’on va se retrouver dans le même état, en plus, avec l’influenza. Il faut redoubler de prudence».

S'il reconnait que la situation est plus calme à l'Hôpital général juif de Montréal, deux cas récents de COVID-19 l'ont particulièrement interpellé, souligne TVA Nouvelles. Une mère de famille qui respectait les mesures sanitaires s'est fait contaminer par ses enfants qui n'avaient pas du tout la même discipline. Il a évoqué également sur l'antenne de LCN, le cas d'un homme qui est sorti sans son masque et qui a contracté la maladie.

TVA Nouvelles explique que selon le Dr Michel de Marchie, les personnes revenant de voyage devraient faire l'objet d'une surveillance plus accrue. «Les gens qui vont en voyage sont possiblement les plus à risque, on devrait faire un suivi pour savoir s’ils sont porteurs du virus ou non», affirme celui qui dit que l'Hôpital général juif de Montréal sera prêt à affronter la deuxième vague lorsqu'elle arrivera.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock