Nouvelles générales : Troublante histoire de Québécois partis combattre en Syrie

Troublante histoire de Québécois partis combattre en Syrie

Ça fait peur...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
34 34 Partages

Radio-Canada rapporte avoir découvert l'identité d'un groupe de jeunes Québécois qui se seraient secrètement joints aux combattants en Syrie et qui sont soupçonnés d'avoir commis des actes terroristes. 

«Ils étaient une dizaine au printemps 2012 à s'exercer dans un centre de tir de la région de Montréal. Tous des jeunes hommes de 17 à 26 ans, la plupart récemment convertis à l'Islam. Ils s'exerçaient plusieurs fois par semaine, pendant des mois. La GRC les surveillait de près. Wassim Boughadou qui avait 20 ans à l'époque faisait partie de ce groupe. Québécois d'origine algérienne, il détient un permis pour tirer. Il avait donc le droit d'amener des amis s'exercer avec lui. Tarek Sakr, un étudiant en pharmacie d'origine syrienne tire à ses côtés avec une imitation de carabine semi-automatique d'origine soviétique communément appelée SKS. Une arme similaire à celle utilisée par les rebelles en Syrie. Entre l'été et l'automne 2012, cinq des dix jeunes qui s'entraînaient au centre de tir seraient allé en Syrie combattre le régime de Bachar Al-Assad. Deux autres seraient partis les rejoindre en 2013 .»

Selon Radio-Canada, ils font maintenant l'objet d'une enquête de la GRC en lien avec des activités terroristes et à l'enlèvement et l'extorsion de deux Américains en Syrie.

Le reportage complet sera diffusé à 21h sur les ondes de ICI Radio-Canada

Partager sur Facebook
34 34 Partages

Source: Radio-Canada
Crédit Photo: Capture d'écran Facebook