Nouvelles générales : Trump partage la vidéo d'une médecin qui a dit que les États-Unis étaient dirigés par des «reptiliens» avant lui

Trump partage la vidéo d'une médecin qui a dit que les États-Unis étaient dirigés par des «reptiliens» avant lui

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le président américain Donald Trump a partagé une vidéo controversée de Stella Immanuel, sur Twitter, avant qu'elle soit supprimée de tous les réseaux sociaux pour « désinformation ». 

Dans la vidéo, Stella Immanuel affirme que l'hydroxychloroquine peut guérir de la COVID-19, rendant le port du masque obligatoire et la distanciation physique inutiles. Donald Trump a déjà déclaré prendre ce médicament, à l'origine pour traiter le paludisme, de façon préventive. Mais les autorités sanitaires américaines ont recommandé de ne pas prescrire ce médicament en raison de l'absence de bienfaits prouvés et des risques pour le coeur. 

Diplômée en médecine de l'université de Calabar au Nigera, Stella Immanuel a une licence valable aux États-Unis, d'après le Texas Medical Board. Mais Stella Immanuel a fait plusieurs autres déclarations surprenantes ces dernières années, comme il était possible de voir sur sa page YouTube et sur son site Internet. 

Elle a notamment affirmé que les États-Unis étaient dirigés par des « reptiliens mi-humains, mi-extraterrestres », que de l'ADN extraterrestre était utilisé en médecine pour créer des hybrides humains-démons et que les problèmes gynécologiques étaient liés à des relations sexuelles « astrales » avec des esprits du mal.

Donald Trump a dû se défendre en point de presse d'avoir partagé la vidéo de Stella Immanuel. 

« J’ai pensé que sa voix était importante, mais je ne sais rien d’elle », a défendu le président américain, mardi.

Donald Jr., avait aussi partagé la vidéo en mentionnant qu'elle était « à voir » avant que son compte soit limité par Twitter. 

La star Madonna a également partagé cette vidéo, allant même jusqu'à affirmer qu'un vaccin était disponible depuis des mois, mais qu'on le gardait secret « pour laisser les riches devenir encore plus riches et les pauvres et les malades devenir encore plus malades ». Une information complètement fausse qui a été retirée des réseaux sociaux. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Huff Post · Crédit Photo: Capture d'écran