Nouvelles générales : Un attentat contre des réfugiés se termine en carnage et fait des dizaines de morts

Un attentat contre des réfugiés se termine en carnage et fait des dizaines de morts

Les victimes fuyaient les violences quand l’horreur les a rattrapées…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
157 157 Partages

Un kamikaze a fait exploser sa camionnette piégée samedi à côté des 75 bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, deux localités prorégime en Syrie, causant un véritable carnage dans lequel 128 personnes dont 68 enfants ont perdu la vie.

Le correspondant de l'Agence France-Presse à Rachidine, une banlieue rebelle à l'ouest d'Alep où se trouvaient les autobus, a raconté avoir vu de nombreux cadavres, dont ceux de plusieurs enfants, ainsi que des membres arrachés jonchant le sol en plus d’un grand nombre de blessés. La panique était totale, a-t-il également constaté.

L'opposition syrienne a condamné cette attaque, notamment sur les réseaux sociaux. «Nous rejetons toutes les accusations mettant en cause l'opposition pour ce crime haineux. Notre rôle était d'assurer la sécurité des civils, pas de les tuer», a de son côté précisé le groupe rebelle Ahrar al Cham sur Twitter.

Le processus d'évacuation a malgré tout repris une fois le choc de l’attaque passé. «Des bus transportant des personnes évacuées des quatre villes syriennes ont repris leur route vers leurs destinations finales», a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane.

«C'est terrible d'être déraciné comme ça, d'aller vivre dans un endroit qui n'est pas le nôtre», a affirmé à l'AFP Jama Nayef, un vétérinaire de Foua, après être sorti de sa localité. 

Partager sur Facebook
157 157 Partages

Source: Agence France-Presse · Crédit Photo: Boursorama