Nouvelles générales : Un cas d'amibe destructrice du cerveau découvert en Floride

Un cas d'amibe destructrice du cerveau découvert en Floride

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que la Floride est frappée de plein fouet par la crise sanitaire, les autorités ont prévenu la population qu'un cas d'amibe destructrice du cerveau a été détecté. Les citoyens sont à inviter à se montrer vigilants.

C'est Global News qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, un cas d'amibe destructrice du cerveau a été découvert en Floride. Une information annoncée par les autorités sanitaires ce vendredi dans un communiqué de presse. On y apprend qu'une personne du comté de Hillsboroug a contracté la Naegleria fowleri, une amibe qui «détruit le tissu cérébral et qui est généralement mortel». La chaîne de télévision précise que ce type d'amibe se trouve habituellement dans le sud des États-Unis dans les eaux douces et chaudes comme notamment les lacs, les rivières ou encore les étangs.

Toujours dans leur communiqué, les autorités sanitaires indiquent que l'été est la période où il est plus fréquent d'y être confronté. «La haute saison pour cette amibe est juillet, août et septembre», peut-on lire dans le communiqué. Les habitants de Floride doivent donc se montrer très prudents s'ils se baignent au cours de cette période.

Pour éviter de se mettre potentiellement à risque, le communiqué indique qu'il faut éviter «le contact nasal avec l’eau parce que l'amibe pénètre par les voies nasales». Par contre, il n'est pas possible de se faire infecter si par mégarde on a avalé de l'eau contaminée. Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui veulent continuer à se baigner sans pour autant être envahi par le stress. Les autorités recommandent tout de même d'«éviter les activités nautiques dans l'eau douce chaude au cours des périodes où les températures de l'eau sont élevées et ses niveaux faibles».

Global News indique que les principaux symptômes d'une infection consistent en un intense mal de tête, de la fièvre, de la nausée, des convulsions, des hallucinations et même du coma. La chaîne de télévision rappelle tout de fois qu'il s'agit d'une maladie rare puisque «seulement» 143 cas ont été découverts entre 1962 et 2016. Toutefois, seulement 4 personnes ont survécu.

Source: Global News · Crédit Photo: Adobe Stock