Nouvelles générales : Un cas de peste bubonique détecté en Chine

Un cas de peste bubonique détecté en Chine

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un cas de peste bubonique a été détecté à Bayannur, une ville-préfecture de la région autonome de Mongolie-Intérieure en Chine, ont annoncé les autorités sanitaires ce dimanche. 

La personne contaminée est un berger qui a été placé en quarantaine. Son état de santé est jugé « stable ». 

Toutefois, les autorités sanitaires sont en train d'enquêter sur un deuxième cas suspect, d'après le China’s Global Times. Cette personne serait un garçon de 15 ans qui aurait pu avoir été en contact avec une marmotte chassée par un chien. 

Suite à la découverte du premier cas et d'un deuxième cas suspecté, les autorités ont haussé la niveau d'alerte à 3 sur une échelle pouvant aller jusqu'à 4. Comme les marmottes peuvent être porteuses de la peste bubonique, la chasse et la consommation de cet animal sont maintenant interdites. Tous les cas suspectés doivent aussi être rapportés aux autorités afin d'éviter que la maladie se propage. 

La période d'incubation de la peste bubonique est de deux à six jours, parfois plus, selon Wikipédia. Les symptômes sont des frissons, de la fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête ainsi qu'une grande fatigue. Dans le passé, la peste bubonique était l'une des maladies les plus craintes dans le monde, mais elle se soigne très bien aujourd'hui avec des antibiotiques. 

D'après les scientifiques, il est peu probable que survienne une épidémie de peste bubonique à grande échelle dans le monde, comme pour la COVID-19. 

Il est peu probable toutefois, d’après les scientifiques, que cette découverte d’un nouveau cas à Bayannur, samedi, marque le début d’une épidémie. « Contrairement au 14e siècle [lorsque la peste bubonique avait tué près de 50 millions de personnes à travers l’Afrique, l’Asie et l’Europe], nous avons maintenant une bonne compréhension de la transmission de la maladie et nous savons la prévenir », a expliqué le docteur Shanti Kappagoda au site Heatline.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: CDC