Un chauffard de 19 ans regrette de s'être cru invincible après avoir survécu miraculeusement à un accident

« Je me trouve cave en ta...! »

Grands Titres

Un chauffard de 19 ans qui a échappé par miracle à la mort à la suite d'un violent accident dit regretter d'avoir conduit de façon téméraire.

Louis Charles Grégoire a 19 ans et le 9 novembre dernier, il est passé à un cheveu de mourir.

C'est vers 22 h 30 que Louis Charles a perdu le contrôle de son véhicule, alors qu'il revenait d'une soirée entre amis à Saint-Denis-sur-Richelieu, en Montérégie.

Au moment de perdre le contrôle de sa voiture, Louis Charles roulait en direction vers la municipalité de Saint-Ours.

Le jeune homme a raconté au Journal de Montréal que sa Subaru grise est entrée en collision avec deux voitures garées: « Je ne me souviens de presque rien. Juste que je me suis dit : "Bon, je suis mort". Mais j’ai lu des textos dans lesquels je disais être fatigué, ce soir-là. Et le compteur de vitesse a bloqué à 160 km/h. Je me suis peut-être endormi, et la vitesse a empiré l’accident. »

Un témoin de l'accident a filmé la scène et dans la vidéo, on peut entendre de la musique très forte au rythme très rapide.

Crédit photo: Courtoisie
Crédit photo: Courtoisie

Louis Charles a d'ailleurs confié qu'il aimait se « défouler » en conduisant de manière effrénée: « J’y repense. Ça n’a pas d’allure. La vidéo que j’ai vue de l’accident n’arrête pas de rejouer dans ma tête. »

Le chauffard a été transporté à l’Hôpital général de Montréal où il a dû être placé en coma artificiel pendant près de trois semaines.

Le jeune homme a ensuite dû effectuer un séjour au centre de réadaptation à Boucherville et aujourd'hui, il est presque sans séquelles.

Enfin, Louis Charles est le premier à admettre qu'il ne sera plus jamais la même personne après un tel accident: « J’étais impressionné d’être encore en vie. [...] Je ne suis plus à la même place. J’ai les idées plus claires. J’ai des projets, des idées pour le futur. [...] Il y a d’autres places pour se défouler. Je veux qu’ils retiennent de faire attention sur la route, de penser deux fois avant de peser sur la pédale. Ta vitesse, fais-la tout seul. Il y a des endroits et des températures appropriés. Il faut penser à ne pas mettre la vie des autres en danger, risquer de se tuer et penser au monde qu’on va faire pleurer. »