Nouvelles générales : Un chauffeur de bus parvient à fuir son véhicule avant qu'il ne soit brûlé

Un chauffeur de bus parvient à fuir son véhicule avant qu'il ne soit brûlé

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le décès du chauffeur de bus de Bayonne est encore dans toute les têtes, un chauffeur de bus est parvenu à fuir son véhicule avant qu'il ne soit brûlé par une vingtaine de personnes à Nanterre dans les Hauts-de-Seine dans la nuit de lundi à mardi.

C'est LCI qui rapporte cette terrible nouvelle. En effet, un chauffeur de bus est parvenu à fuir son véhicule avant qu'il ne soit brûlé par une vingtaine de personnes à Nanterre dans les Hauts-de-Seine dans la nuit de lundi à mardi. «Vers 0h30, une vingtaine d'individus encagoulés s'en est pris à un bus RATP de la ligne 159 à hauteur du 73 avenue Pablo Picasso. Ils ont d'abord jeté des pavés puis des cocktails Molotov avant de procéder à des tirs de mortiers. Le bus était vide de passagers et heureusement, le conducteur a réussi à s'extraire du véhicule avant qu'il ne s'embrase», a confié Catherine Denis, la procureure de la République de Nanterre. 

Si les auteurs de cette attaque ont pris la fuite, des photos et des vidéos de l'événement ont été publiés sur les médias sociaux. Des images qui sont en train de susciter de nombreuses réactions.

LCI précise que la RAPT a annoncé qu'elle allait portait plainte tout comme le chauffeur de bus qui était présent au moment des faits.

LCI souligne qu'au cours de la même nuit, le gymnase Paul-Langevin de la ville de Nanterre a été incendié. «Le gymnase a été totalement détruit par des tirs de mortier qui ont enflammé une bâche et tout a pris feu. Il a fallu 110 pompiers et 36 véhicules venus de 17 casernes pour venir à bout des flammes. On ignore pour l'instant si ce sont les mêmes individus qui sont à l'origine de ces deux sinistres», a expliqué la procureure de la République de Nanterre. 

Source: LCI · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Twitter