Un chien défigure un petit garçon de 5 ans dans les Laurentides

Son visage a subi de profondes lacérations

Grands Titres

Une mère de famille a lancé un cri du coeur auprès des propriétaires de chiens après que son bambin de 5 ans a été gravement défiguré par un grand danois, rapporte le Journal de Montréal.

C'est le 7 septembre dernier que Madden, un enfant de cinq ans, s'amusait avec des amis à Mont-Laurier lorsqu'il a été défiguré par un grand danois.

La mère de Madden, Sara Boisclair, a expliqué que personne ne se méfiait du chien nommé Piston, puisque cette race de chien n'est pas reconnue comme étant dangereuse: «Si on avait su que c’était un chien agressif, on aurait pu prendre des précautions avec les enfants dans la cour. Ça aurait été de mettre la muselière, de l’attacher. [...] Ils pensaient que le chien allait le licher, parce qu’il n’a pas jappé, et finalement, il l’a attaqué. »

L'un des enfants a été mesure de mettre fin à l'agression en frappant le chien à l'aide d'un balai, puis les adultes sur les lieux sont aussitôt accourus à la rescousse de l'enfant, dont le visage avait subi de profondes lacérations.

Le petit Madden a dû subir une longue intervention de cinq heures en salle d'opération, tandis qu'un ophtalmologue et une plasticienne s'affairaient à sauver l'un des yeux.

Crédit photo: Courtoisie
Crédit photo: Courtoisie

La mère du garçon a déclaré: «Il a un tube dans son œil qui remplace le canal lacrymal pour les larmes. Il a été très chanceux, selon les médecins, que son œil n’ait pas plus été atteint que ça.»

Au cours des derniers mois, une intervenante en comportement canin avait recommandé de museler le chien ou sinon, de l'isoler des enfants.

QUB a appris que le grand danois avait été euthanasié, puisqu'il ne s'agissait pas de la première fois qu'il s'était montré agressif en présence d'enfants.

Crédit photo: Courtoisie

Une campagne de financement a été organisée afin de soutenir les parents de Madden pendant leur absence au travail.

Enfin, selon Sonia Bérubé, intervenante en comportement canin, il faut toujours demeurer vigilant quant aux chiens, et ce, même s'ils n'ont jamais fait preuve d'un tempérament menaçant: «Un chien, c’est un chien. C’est un animal qui a des dents, qui a ses qualités et ses défauts. Il faut l’accepter comme il est, et le voir comme il est.»