Un convoi contre la CAQ va manifester devant le bureau de circonscription de François Legault

Le convoi « Dehors la CAQ » va prochainement envahir une petite ville du Québec

Grands Titres

Après le fameux « Convoi de la liberté » qui avait paralysé la ville d'Ottawa, voilà qu'un nouveau convoi nommé « Dehors la CAQ » se dirigera le 1er octobre prochain en direction de la ville de l'Assomption, rapporte TVA Nouvelles.

Le convoi « Dehors la CAQ » se dirigera vers l'Assomption, puisque c'est dans cette petite ville que se trouve le bureau de circonscription du premier ministre sortant.

Les organisateurs de ce nouveau convoi disent reprocher à la Coalition avenir Québec (CAQ) d'avoir utilisé la crise sanitaire avec l'objectif de « créer des désordres sociaux, humains, émotifs et financiers à la société québécoise ».

L'organisation a d'ailleurs fait savoir qu'elle répéterait cette mobilisation dans l'éventualité où la CAQ remporterait un second mandat.

« Nous appréhendons une récidive de la part du gouvernement qui commence déjà à se manifester, entre autres avec la vaccination des moins de 5 ans et en faisant planer une 7ième, une 8ième vague. Nous désirons également entamer une discussion pour identifier des pistes de solution et envisager l’avenir autrement ».

Toujours selon ce que l'organisation a indiqué, elle souhaite aussi la tenue d'enquêtes indépendantes sur gestion de la direction de la protection de la jeunesse « qui n’est pas en mesure de remplir son rôle auprès des familles québécoises ».

Crédit photo: Capture d'écran Facebook

Depuis le début de la présente campagne électorale provinciale, le Parti conservateur du Québec (PCQ) a fait de la gestion de la pandémie l'un de ses principaux chevaux de bataille.

Le PCQ a toutefois indiqué ne pas être impliqué dans ce nouveau convoi. C'est le chef du parti, Éric Duhaime, qui a été questionné à ce sujet et qui a simplement répondu: « Je ne sais pas de quoi vous parlez ».

L'attaché de presse d'Éric Duhaime, Cédric Lapointe, a assuré cette information dans une déclaration écrite qui a été publiée mardi en soirée: « Nous ne sommes aucunement liés à cette manifestation ».

Rappelons enfin que la loi électorale interdit aux partisans d’organiser une activité ayant pour but d’encourager ou de nuire à un parti, si cette dernière engendre des couts, tels que la conception et l’impression de documents, la création d’un site web ou l’achat de publicité sur les médias sociaux.