Nouvelles générales : Un détenteur d’images pédopornographiques ligoté et tabassé par deux «justiciers»

Un détenteur d’images pédopornographiques ligoté et tabassé par deux «justiciers»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le 31 juillet dernier, un détenteur d’images pédopornographiques a été arrêté par la police en raison de l'intervention de deux «justiciers» autoproclamés qui lui ont tendu un piège.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. En effet, le 31 juillet dernier, un détenteur d’images pédopornographiques a été arrêté par la police dans la commune à Sainte-Geneviève-des-Bois. Une arrestation qui a été rendue possible par deux «justiciers» autoproclamés qui lui ont tendu un piège. Ils n'ont d'ailleurs pas fait dans la dentelle parce que l'homme de 36 ans a été ligoté et passé à tabac. Ils prendront la fuite avant l'arrivée des autorités.

Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur place, Le Parisien raconte qu'elles ont découvert un homme ligoté avec plusieurs blessures, dont une plaie saignante au visage. S'il explique avoir été victime d'une agression, les policiers vont retrouver à côté de lui son téléphone avec en fond d'écran une jeune fille mineure qui ne porte aucun vêtement.

Le Parisien indique que le commissariat de la commune de Moissy-Cramayel en Seine-et-Marne enquêtait sur cet homme de 36 ans depuis un an. D'ailleurs, le quotidien précise qu'il était sous curatelle renforcée. Au moment de son audition, il admettra que ce jour-là, il avait rendez-vous avec un adolescent de 13 ans pour «discuter». Le quotidien explique que le contenu de son téléphone a permis de découvrir qu'il cherchait à rencontrer des enfants de 10 à 13 ans pour leur proposer de l'argent en échange de se faire photographier sans vêtement. 

Le Parisien souligne que deux enquêtes sont en cours, une concernant la détention d'images pédopornographiques ainsi que la corruption de mineurs et une autre pour retrouver les deux agresseurs. Le quotidien précise que l'homme de 36 ans a été relâché, mais devra être entendu de nouveau par la police prochainement.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock