Nouvelles générales : Un docteur court 35 kilomètres avec un masque sur le visage pour prouver ça ne l'empêche pas de respirer.

Un docteur court 35 kilomètres avec un masque sur le visage pour prouver ça ne l'empêche pas de respirer.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un médecin qui travaille dans une unité de soins intensifs depuis le début de la pandémie de COVID-19 a couru plus de 35 km en portant un masque afin de démystifier les théories du complot entourant le port du masque et les problèmes d'oxygénation. 

C'est le médecin Tom Lawton qui a décidé de convaincre les gens de se couvrir le visage après avoir été lui-même témoin "du pire de ce que ce virus peut faire" dans les hôpitaux. 

Le médecin a même profité de cette pour recueillir une somme de 1 360 euros qu'il a destinée à une organisation. Mais comme l'a expliqué le médecin, son objectif principal était avant de lancer un message important à la population: "Si je peux courir 35 km en étant masqué, vous pouvez probablement le faire dans les magasins."

Le message de Tom Lawton est plus nécessaire que jamais, car le mouvement réunissant les anti-masques semble gagner sans cesse en ampleur. 

Tom, qui travaille à l’infirmerie royale de Bradford, a déclaré qu’il a décidé de faire sa course afin de lutter contre la désinformation au sujet des masques qui affecteraient les niveaux d’oxygène.

Il a transporté un moniteur SATS d’oxygène pendant sa course, qui a révélé des niveaux d’oxygène de 98% tout au long. Le médecin a affirmé qu’il bénéficiait d'un "taux d'oxygène suffisant pour environ 10 personnes calmes".

Enfin, le médecin a expliqué en entrevue au Yorkshire Evening Post: "Je n’avais jamais réellement couru avec un masque avant de le faire pour de vrai. J’avais confiance en ma formation médicale. Je ne pense pas qu’il y ait une seule solution magique qui va résoudre ce problème, mais toute une série de choses que nous pouvons faire qui jouent chacune un petit rôle. L'une d’entre elles, et l’une des plus faciles est probablement de porter des masques."

Disons-le, avec cette expérience, Tom Lawton a dû clouer le bec à bien des gens qui sont victimes de désinformation!

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran