Nouvelles générales : Un gros changement prévu pour les conducteurs qui textent au volant

Un gros changement prévu pour les conducteurs qui textent au volant

Une infraction qui pourrait coûter encore plus cher

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
285 285 Partages

Les peines pour texter au volant pourraient s'alourdir au Québec. 

Il est interdit depuis 2008 de conduire en ayant un téléphone cellulaire en main. Chaque année, les policiers distribuent des dizaines de milliers de contravention en lien avec l'utilisation du téléphone au volant. 

Or, ces peines pourraient s'alourdir. Le 21 janvier dernier, un jeune piéton, Danick Paradis, est décédé après été mortellement frappé sur la route 112 à Thetford Mines. L'automobiliste, âgé de 18 ans, aurait tenu un téléphone à la main au moment de la tragédie. Il s'expose aujourd'hui à des accusations de conduite dangereuse et de négligence criminelle ayant causé la mort. Un crime pour lequel il pourrait purger une peine d'emprisonnement à perpétuité. 

Il s'agira d'une première au Québec, si de telles accusations sont portées contre un automobiliste textant au volant. Selon des recherches effectuées par La Presse canadienne, il n'y aurait également aucun cas similaire au Canada. 

À ce jour, la peine la plus sévère jamais donnée au Québec à un automobiliste qui utilisait son téléphone en conduisant avait été attribuée à une conductrice qui avait frappée une écolière. La dame avait été reconnue coupable de négligence criminelle causant des lésions. 

Le dossier est actuellement étudié par le bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales. 

Partager sur Facebook
285 285 Partages

Source: Journal Métro
Crédit Photo: Fotolia