Nouvelles générales : Un homme de 61 ans est tué en raison d'une crotte de chien.

Un homme de 61 ans est tué en raison d'une crotte de chien.

“Lui qui voyait toujours la vie du bon côté… C'est totalement irréel. Tout ça pour une crotte de chien.”

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme de 61 ans a tragiquement perdu la vie à la suite d'une dispute qui a mal tourné après que la victime ait demandé à la compagne de son agresseur de ramasser la crotte de son chien. 

C'est vendredi que l'homme de 61 ans nommé Michel Rouablé a perdu la vie, alors qu'il était hospitalisé depuis deux jours.

Au cours de la dispute, son agresseur l'a frappé d'un ou deux coups de poing, puis la victime est tombée au sol, faisant ainsi en sorte que sa tête a heurté le béton. 

L'agresseur, qui est un de ses voisins et qui est âgé de 38 ans, a avoué avoir commis les gestes dont on le suspectait en garde à vue. L'homme, qui était inconnu des policiers, a été placé sous contrôle judiciaire après avoir été mis en examen pour violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Selon la fille de la victime, qui était en sa présence lors de l'agression, son père s'était montré très sympathique à l'égard de celui qui l'agresserait dans les prochaines minutes: "Mon père l'a rattrapée et lui a demandé de la ramasser. Il n'était pas du tout agressif. Il lui a même donné un sac plastique qu'il avait sur lui, car j'ai un chien moi aussi. Il a tenu la laisse quand la dame ramassait."

C'est quelques minutes plus tard que les choses se sont compliquées. En effet, lorsque la propriétaire du chien est revenue à la maison, celle-ci aurait fondu en larmes, ce qui aurait plongé son conjoint dans un état de colère et c'est pourquoi celui-ci est aussitôt retourné chez sa future victime afin d'avoir droit à des explications. L'une des filles de Michel Rouablé a expliqué au journal Le Parisien: "Le type a insulté mon père et lui a craché dessus." Choqué par la situation, le père s'empare alors d'un bout de bois qui traînait dans son jardin pour tenter de retourner le coup à son voisin, mais le bout de bois se brise aussitôt. Le voisin recule ensuite, puis il surprend Michel en le frappant d'un coup de poing et peut-être même deux.

Selon l'une des filles de Michel, l'agresseur a exprimé qu'il regrettait les gestes qu'il a posés, mais celle-ci a conclu en déclarant: "L'agresseur a interdiction de reparaître ici. Mais sa femme, elle n'a rien. C'est tout de même elle l'initiatrice. Pourquoi n'a-t-elle pas freiné son compagnon? [...] Du jour au lendemain, on perd notre père. Lui qui voyait toujours la vie du bon côté… C'est totalement irréel. Tout ça pour une crotte de chien."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie