Un homme doit organiser les funérailles de sa femme le lendemain de leur mariage.

Une véritable tragédie.

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 9 mois
Un homme doit organiser les funérailles de sa femme le lendemain de leur mariage.
Courtoisie

Un homme dont l'épouse est décédée le jour de leur mariage doit maintenant s'occuper des funérailles de celle-ci, alors qu'il sort tout juste d'un long séjour à l'hôpital.

C'est à la sortie de leur mariage qu'Aric et Samantha Hutchinson ont été percutés par un conducteur ivre alors qu'ils quittaient leur réception de mariage à Folly Beach, en Caroline du Sud.

La force de l'impact a fait en sorte que le décès de Samantha a été constaté sur les lieux de l'accident, tandis qu'Aric a été gravement blessé.

Un homme doit organiser les funérailles de sa femme le lendemain de leur mariage.

La mère d'Aric, Annette Hutchinson, a créé une page GoFundMe où elle a donné plus de détails quant à l'état de santé de son fils: «Sam nous manque beaucoup. Dès qu'elle a rencontré notre famille, elle s'y est intégrée à merveille. Pour mon fils, elle était tout, et elle a changé sa vie pour le mieux. [...] Aric se rétablit physiquement chez lui tout en essayant d'accepter la perte de sa magnifique épouse. [...] Aric a subi de multiples blessures, notamment deux jambes cassées, dont l'une a dû être réparée chirurgicalement, des os cassés au visage qui ont également dû être réparés, des vertèbres cassées dans le dos, des hémorragies cérébrales et de nombreuses coupures qui ont dû être recousues. »

Un homme doit organiser les funérailles de sa femme le lendemain de leur mariage.

La campagne GoFundMe a accumulé plus de 700 000 $, mais Aric doit maintenant organiser les funérailles de son amoureuse.

La conductrice qui a causé la mort de Samantha est une femme de 25 ans nommée Jamie Lee Komoroski. En plus d'avoir été inculpée d'un chef d'homicide par imprudence, Mme Komoroski devra aussi faire face à trois chefs d'accusation pour conduite en état d'ébriété ayant entraîné des lésions corporelles graves.

Un homme doit organiser les funérailles de sa femme le lendemain de leur mariage.

Les autorités ont rapporté que Mme Komoroski roulait à une vitesse de 105 km/h dans une zone de 40 km/h.

Puisque Mme Komoroski a refusé de se soumettre à un test de sobriété, un mandat a été délivré afin d'autoriser un prélèvement de son sang à des fins d'analyse.

Les proches de Samantha ont souhaité lui rendre hommage dans sa notice nécrologique qui indique: «Elle n'avait pas le trac et n'hésitait jamais. Aric était la personne idéale pour elle. Ils ont partagé une forme d'amour que la majorité des gens ne connaîtront jamais. Organiser les funérailles de Sam avec sa famille est quelque chose d'impensable pour Aric.»

Rappelons enfin que la famille a demandé à ceux et celles qui le voulaient bien d'effectuer un don à Mothers Against Drunk Driving (Les mères contre l'alcool au volant), au lieu d'offrir des fleurs.

Source: Ipnoze