Nouvelles générales : Un homme s'excuse d'être allé à une fête où il a été contaminé par la COVID-19, puis il meurt le lendemain.

Un homme s'excuse d'être allé à une fête où il a été contaminé par la COVID-19, puis il meurt le lendemain.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme de la Californie est mort une journée après avoir publié sur Facebook un message indiquant qu'il regrettait d'avoir été contaminé par le nouveau coronavirus après avoir bravé les mesures sanitaires en se rendant à une fête.

C'est le 20 juin que Thomas Macias a écrit un message sur Facebook dans lequel il invitait les gens à ne pas ignorer les conseils en matière de distanciation: "Certains d’entre vous le savent peut-être, mais la plupart ne le savent pas, il y a quelques semaines, j'ai contracté le coronavirus."

Macias, qui était chauffeur de camion, a expliqué se sentir coupable d’avoir peut-être exposé sa famille au virus: "À cause de ma stupidité, j’ai mis ma mère et mes sœurs et la santé de ma famille en danger. Cela a été une expérience très douloureuse. J’espère qu’avec l’aide de Dieu, je pourrai survivre à cela."

Il est mort le lendemain.

Un fonctionnaire du Bureau du comté de Riverside de Vital Records a déclaré mercredi à NBC News que Macias est mort de la COVID-19.

Selon Gustavo Lopez, le beau-frère de Macias, ce dernier ne sortait que si nécessaire de début mars à juin.

Dans une entrevue téléphonique, Lopez a expliqué: "Il était en quarantaine parce qu’il était en surpoids et qu’il souffrait de diabète."

Lopez a déclaré qu'au début de juin, cependant - après que le gouverneur Gavin Newsom ait indiqué qu’il allait assouplir les restrictions sociales distanciation - Macias a assisté à une fête dans le lac Elsinore, à environ 100 kilomètres au sud-est de Los Angeles, où il vivait.

Par la suite, un ami de Macias qui était également à la fête l’a contacté pour l'informer qu’il avait testé positif pour la COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

L’ami a dit à Macias qu’il était au courant du diagnostic lorsqu’il a assisté à la fête, mais qu'étant donné qu’il ne présentait pas de symptômes, il ne croyait pas qu’il pouvait infecter quelqu’un d’autre.

L’ami a conseillé à tous ceux qui ont assisté à la fête de se faire tester.

Lopez ignore combien de personnes sont allées à la fête, mais Macias était parmi plus d’une douzaine de personnes qui ont contracté la COVID-19.

Macias a rendu visite à sa sœur Veronica, qui est mariée à Lopez, au domicile du couple le 11 juin, avant d’être testé. Lopez se souvient d’avoir été préoccupé par Macias après la visite: "Il n’avait pas l’air bien. Il était vraiment en sueur."

Macias, qui ne s’est pas marié et n’a pas eu d’enfants, a rapidement commencé à se sentir malade et a cru que son état de santé était lié à son diabète.

Il a été testé pour la COVID-19 le 16 juin et a reçu un diagnostic positif le 18 juin. Dans sa publication Facebook qu'il a publiée deux jours plus tard, Macias implorait les gens de prendre le coronavirus au sérieux: "Ce n’est pas une blague. Si vous devez sortir, portez un masque et pratiquez la distanciation sociale."

Il a été transporté d’urgence à l’hôpital vers 11 h le 21 juin. Il a été mis sous respirateur quelque temps de 18 heures à 19 heures et il est mort à 21 heures.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: NBC News · Crédit Photo: Capture d'écran