Nouvelles générales : Un influenceur antimasque écope d'une infraction de 25 000 $.

Un influenceur antimasque écope d'une infraction de 25 000 $.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un internaute de Sherbrooke qui est devenu une figure très connue du mouvement antimasque pour ses vidéos dans lesquelles il offre des avis judiciaires fait maintenant l'objet d'un constat d’infraction pénale de 25 000 $ pour exercice illégal du métier d’avocat.

L'internaute en question, qui se nomme Jean François Dubois, s'est généralement affiché comme étant un "autodidacte en droit constitutionnaliste, dirigé par des avocats et des professeurs de droit".

Or, voilà que mardi en après-midi, Dubois diffusait une vidéo en direct dans laquelle il expliquait avoir reçu un important constat d'infraction: "Je suis poursuivi pour plus de 25 000 $ par le Barreau du Québec, mes chers amis, imaginez-vous donc, pour avoir donné mon avis personnel sur des décisions de la Cour suprême. [...] Je ne suis pas membre du Conseil du Barreau du Québec, je ne suis pas avocat, je ne suis pas conseiller juridique. Je comprends que j’ai déjà utilisé, il y a deux ou trois ans, des expressions qui ont pu laisser croire que je l’étais, mais non."

Le 10 août 2017, Dubois avait déclaré dans une autre vidéo qu'il était "constitutionnaliste et conseiller juridique de facto", pour ensuite préciser que "Si je dis "de facto", c’est parce que je ne suis pas enregistré au Barreau, sinon je ne pourrais pas vous faire des vidéos comme ça; j’aurais un code de déontologie qui m’interdirait de vous parler".

3 ans plus tard, le 15 août dernier, lors du rassemblement devant les quartiers généraux de la Sûreté du Québec, Dubois avait pris la parole et il avait été présenté ainsi par les organisateurs: "Ce n’est pas un avocat, mais il est formé tout comme; il a des grandes connaissances constitutionnelles, juridiques et légales."

Enfin, Hélène Bisson, directrice des communications du Barreau du Québec, a expliqué à ICI Radio-Canada qu'elle n'était pas en mesure de commenter la situation, mais celle-ci a confirmé qu'un constat d'infraction avait été remis, tout en précisant ce qui avait motivé une telle décision: "Le Barreau a comme ligne de conduite de ne jamais commenter un dossier judiciaire, par souci de respecter l’objectivité des processus judiciaires et l’indépendance des tribunaux."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook