Nouvelles générales : Un médicament diminuerait de 79% le risque de développer une forme sévère de la COVID-19

Un médicament diminuerait de 79% le risque de développer une forme sévère de la COVID-19

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que des scientifiques du monde entier s'affairent à trouver un vaccin ou un traitement efficace contre la COVID-19, une étude britannique révèle qu'un médicament diminuerait de 79% le risque de développer une forme sévère de la maladie.

C'est TVA Nouvelles qui rapporte cette information qui va intéresser tous ceux qui suivent de près l'évolution de la recherche pour trouver un traitement efficace contre la COVID-19. En effet, un médicament, nommé SNG001, diminuerait de 79% le risque de développer une forme sévère de la maladie. Une information rendue publique ce lundi par Synairgen, le laboratoire britannique qui le fabrique. Une annonce qui résulte de l'étude menée par l’université de Southampton sur un total de 101 patients.

TVA Nouvelles explique que ce médicament utilise l’interféron bêta, une protéine naturelle qui aide l'organisme dans sa réponse contre les virus. «Les résultats confirment notre conviction que l’interféron bêta (...) présente un potentiel énorme comme traitement par inhalation pour restaurer la réponse immunitaire des poumons, en améliorant la protection, en accélérant la récupération et en contrant l’impact du virus SARS-CoV-2 », a indiqué le professeur Tom Wilkinson, un professeur de médecine respiratoire qui a dirigé l’essai.

Crédit photo: Adobe Stock

TVA Nouvelles souligne que le confondateur de Synairgen, le professeur Stephen Holgate, estime de son côté que ce médicament «restaure la capacité des poumons à neutraliser le virus ou toute mutation du virus ou co-infection avec un autre virus respiratoire tel que la grippe ou le VRS comme cela pourrait se produire en hiver en cas de résurgence de la COVID-19».

Si pour le moment cette étude n'a pas été évaluée par un comité de lecture, Richard Marsden, le directeur du laboratoire britannique, croit que le SNG001 pourrait être une «avancée majeure» dans la lutte contre la COVID-19.

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock