Nouvelles générales : Un Ontarien crache sur des policiers en leur disant qu'il a le coronavirus

Un Ontarien crache sur des policiers en leur disant qu'il a le coronavirus

Un geste honteux.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la situation actuelle incite de nombreuses personnes à faire preuve d'un élan de générosité, d'autres ont décidé de se distinguer par leur attitude déplacée, c'est le cas de ce Canadien qui a craché sur des policiers en leur disant qu'il a le coronavirus.

C'est Le Soleil qui rapporte l'histoire de Shane Whelan, un homme de 33 ans habitant la ville d'Ottawa en Ontario. Jeudi dernier, il a pénétré illégalement dans un garage pour y dérober un vélo. Un individu a été témoin de la scène et a appelé les secours qui sont arrivés à temps pour mettre la main sur le voleur. Toutefois, son arrestation fut bien loin d'être facile.

En effet, Le Soleil raconte qu'il a essayé de résister fortement à son arrestation et qu'il a craché sur les policiers présents sur place en leur disant à plusieurs reprises qu'il avait le coronavirus. Un geste exécrable auquel ne s'attendaient pas les policiers qui ont pu toutefois le maîtriser. 

Shane Whelan fait désormais face à plusieurs accusations, indique Le Soleil. En effet, le quotidien souligne qu'il est accusé d'être entré illégalement dans une propriété, de vol de moins de 5000$, de voies de fait sur les forces de l'ordre, mais aussi de voies de fait dans l'optique de résister à son arrestation. Il est aussi accusé d'entrave au travail d'un officier de police et pour couronner le tout, il n'a pas respecté une ordonnance de probation. Reste à savoir quel sort lui réserve la justice pour l'ensemble de son oeuvre.

Rappelons qu'une histoire similaire s'est produite en région parisienne lundi dernier. En effet, une femme de 24 ans, au casier judiciaire chargé, avait craché sur des policiers qui contrôlaient si elle détenait bien un document qui justifiait sa sortie. Jugée en comparution immédiate, elle a été sanctionnée à 7 mois de prison ferme ainsi qu'à 350 euros d'amende.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Adobe Stock