Un patient décède après avoir reçu cinq fois la dose prescrite à l'hôpital de Hull.

L'erreur médicale a mené au décès du jeune homme

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 5 mois
Un patient décède après avoir reçu cinq fois la dose prescrite à l'hôpital de Hull.
Courtoisie

Un jeune homme de 28 ans a perdu la vie à la suite d'une erreur du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO).

C'est le soir du 2 novembre 2021 que Benoît Lauzon est arrivée en ambulance à l’urgence de l’Hôpital de Hull.

Le jeune homme de 28 ans souffrait de difficultés respiratoires et les médecins lui ont alors diagnostiqué un sepsis secondaire à une pneumonie.

Les médecins ont prescrit au jeune homme un traitement d'antibiotiques par intraveineuses, mais le patient a été ensuite pris de convulsions.

La coroner a précisé dans son rapport qu'étant donné que Benoît souffrait d'épilepsie et qu'en plus, il était atteint de trisomie 21, le jeune patient n'était donc pas en mesure de communiquer ses malaises.

Puisque Benoît était agité au matin du 4 novembre, l'urgentologue lui a prescrit 1 mg d’Ativan, un dépresseur du système central nerveux, or une erreur a fait en sorte que le patient a reçu une dose de 5mg.

Au cours des minutes qui ont suivi la prise du dépresseur, le patient s'est retrouvé en situation de détresse respiratoire, tandis que son rythme cardiaque s'est accéléré.

Le jeune homme a finalement sombré dans un état comateux et son décès a été constaté dans les heures qui ont suivi.

Le rapport du coroner a précisé que la surdose qui a été administrée à Benoît Lauzon a contribué à son décès.