Nouvelles générales : Un père de famille tué par ses lions devant les yeux horrifiés de sa femme.

Un père de famille tué par ses lions devant les yeux horrifiés de sa femme.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme de 69 ans a été sauvagement tué par deux lions blancs devant le regard horrifié de sa femme, alors qu'il s'amusait avec eux pendant leur promenade quotidienne. 

Les deux lions, nommés Tanner et Demi, ont attaqué West Mathewson, un père de 69 ans, alors que sa femme nommée Brave Gill, a expliqué qu'elle avait essayé de distraire les lions et d'alerter les voisins. Or, à son grand malheur, au moment où les ambulanciers paramédicaux sont arrivés à Tree Top Lodge à Hoedspruit, dans la province de Limpopo en Afrique du Sud, ceux-ci ne pouvaient plus rien faire pour West.

Il s'agit de la deuxième personne à avoir été attaqué par ces lions qui ont été secourus. En 2017, les deux bêtes avaient agressé un homme de la région après s’être échappées de leur enclos.

West avait sauvé les deux lions d’une mort certaine quand il les avait achetés dans un parc où ils étaient élevés jusqu’à ce qu’ils soient assez vieux pour être abattus pour de l’argent par les chasseurs de trophées.

Les lions de cinq ans, qui étaient régulièrement emmenés à des promenades avec des enfants et des invités à la ferme de West, ont été tranquillisés et transférés dans un autre pavillon de jeu dans la région après l’avoir tué.

Selon ce qu'indique le rapport, West jouait avec Demi et Tanner lorsque les deux animaux ont soudainement changé de comportement. 

La belle-fille de West, Tehri Mathewson, a déclaré au journal Times que les lions ne seraient "certainement pas abattus".

Tehri a ajouté par la suite: "West aimait ces lions autant que ses enfants et il passait une grande partie de la journée avec eux tous les jours. Ils ne voulaient pas lui faire de mal et c’était juste un accident tragique. Ils continueront d’être aimés et protégés jusqu’au jour où ils quitteront cette terre."

Le brigadier Motlfela Mojapelo, porte-parole de la police de Limpopo, a déclaré pour sa part : "On croit que les deux lions ont attaqué la victime lors d’une de leurs promenades habituelles avec leur propriétaire. L’incident s’est produit alors que sa femme regardait la scène de façon impuissante. La police et les services d’urgence ont été activés, mais l’homme a été retrouvé avec de multiples blessures, pour ensuite être déclaré mort. Les lionnes ont été dardés et déplacé à un autre pavillon de jeu dans la région."

Enfin, un porte-parole de la campagne Blood Lion a expliqué dans un communiqué que son association s’oppose à l’élevage de lions en captivité: "Nos sincères condoléances vont à la famille et aux amis de West Mathewson. Malheureusement, ce tragique accident n’est pas un cas isolé dans l’industrie sud-africaine de l’élevage de lions en captivité. Les dossiers montrent qu’au cours des 10 dernières années, au moins 40 incidents semblables se sont produits et qu’un quart de ceux-ci ont causé des décès. Cela ne reflète que les incidents qui ont été signalés dans les médias et, par conséquent, il pourrait y avoir plus de cas non signalés. Les lions et autres grands félins ne sont pas des animaux domestiques, mais des prédateurs qui ne perdent pas leur instinct sauvage."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran